Je suis une ambassadrice d'Anima - Avis tome 2

28/12/2018

6 commentaires

Bonjours lecteurs,

Aujourd'hui je vous retrouve pour un article dédié à Anima, la saga écrite par Mary Sara. Je suis très fière de vous annoncer que je suis l'une des ambassadrices de cette histoire (avec Aux petits Bonheurs et Liseuse Fantasy). Vous l'avez peut-être remarqué, j'ai depuis quelques semaines ajouté mon logo dans la barre latérale à droite du blog. Je suis très heureuse et fière d'avoir été choisis par l'autrice.

Mary nous a gracieusement envoyé le second tome en avant première. En vue de la fin du tome 1, j'étais plus que ravie de pouvoir me plonger dans cette suite. Pour ceux qui n'auraient pas lu le premier tome, je vous renvoie à mon article qui lui est dédié : c'est par ici ! Je ne pense pas que cet article pourrait véritablement vous spoiler le premier tome, mais par prévention je vous conseil de ne lire que le dernier paragraphe qui résume rapidement mon avis global (spoiler alerte : j'ai adoré !).



Je vais commencer par vous dire que j'ai tout simplement adoré ma lecture ! Je m'excuse d'avance si cet article prend malencontreusement des accents de propagande...

Nous allons débuter par la chose la plus simple. En quoi, selon-moi ce tome-ci m'a bien davantage plu que le premier ? La réponse est facile à formuler : il ne s'agit pas d'un tome introductif. Dans cette suite, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. On passe de révélation en révélation. Mais bien évidemment, nous n'avons pas toutes les réponses à nos question.

Ce deuxième tome est très addictif. On a souvent un sentiment d'inachevé à la fin des chapitres. Nous suivons un personnage, puis, lorsqu'il s'apprête à faire une découverte importante, nous passons à un autre. La frustration est présente, mais pas nécessairement dérangeante puisque chaque personnage un intéressant, ils sont tous plus ou moins impliqué dans l'avancer de l'intrigue. Cela nous donne que plus envie de poursuivre notre lecture.

Dans Anima, il y a énormément de personnage. Cela ne me dérange pas, bien au contraire, néanmoins je ne suis pas très forte pour mémoriser le nom des personnages et leur fonction dans l'histoire. Mais l'auteure a pensé à tout, elle nous a écrit une liste plus ou moins détaillé, qui m'a beaucoup aidé lors de ma lecture. De même, étant donné qu'il y a eu quelque petit soucis au niveau de la photocopie de la carte de Terhae, elle l'a gentiment publié sur son site.

J'ai adoré apprendre à mieux connaître les personnages. Parfois c'était grâce aux épreuves auxquelles ils sont confrontés et d'autres fois par le simple fait de les suivre. Malgré la quantité plutôt importante des personnages, je suis parvenue à m'attacher à chacun d'eux. Les nouveaux m'ont beaucoup plus et apporte beaucoup à l'histoire. 

L’interaction adulte/enfant est une chose que j'aime tout particulièrement dans Anima. D'une part, nous suivons aussi bien les adultes que les enfants. D'autre part, l'enfant n'évolue pas seul, bien au contraire. C'est pourquoi j'ai beaucoup apprécié les passages avec Lekhal et les enfants dans ce deuxième tome. Je pense que cela rend l'histoire bien plus crédible. 

Dans ce second tome, nous découvrons bien davantage Terhae. Comme je vous l'ai déjà dit dans l'article sur le tome 1, selon-moi l'univers est à la base de l'intrigue (un peu comme la passe-miroir). En effet, c'est finalement bien la disparition des enfants et l'oublie des parents qui poussent les élus à rechercher des réponses. On découvre en même temps qu'eux la vérité sur Terhae. J'ai apprécié absolument tous les nouveaux lieux que l'on découvre. Chacun porte une histoire importante qui nous en apprend plus sur l'univers et l'histoire en générale. 

Une lectrice a décrit Anima comme étant une quête initiatique, je trouve cela très juste. La quête de l'Anima semble métaphoriser la découverte de soi, ce qui correspond généralement à l'adolescence, la période des doutes et des questionnements.

En bref, cette saga est une véritable bouffée d'air frais et ce second tome le confirme. Il nous livre de nouvelles informations sur l'univers, mais surtout c'est l'occasion de connaître davantage les personnages qui sont tous plus attachant les un que les autres. Anima se démarque par l’interaction entre des personnages de génération différente et par une réflexion sur l'enfance. Une saga fantasy que je vous conseille vivement de débuter !

PS : pour le moment le second tome n'est pas encore disponible, mais n'hésitez pas à vous procurer le premier tome sur le site de l'autrice et d'en parler ;) (j'ai oublié de vous dire qu'elle c'est auto publié...). 

J'espère que cet article vous a donné envie de poursuivre ou de débuter la saga ;). 
Je vous remercie d'avoir pris le temps de le lire. 
Très bonne lecture à vous ! 

Frankenstein de Mary W. Shelley

25/12/2018

4 commentaires

Bonjour lecteurs,

Je reviens aujourd'hui pour vous parler d'un livre que j'ai lu depuis un petit moment maintenant. Il s'agit de Frankenstein écrit par Mary W. Shelley. J'ai toujours voulu découvrir cette œuvre pour comprendre les origines du monstre de Frankenstein.


- Résumé -

« Victor Frankenstein ! C'est l'inventeur, le savant maudit ! A quinze ans, il est témoin d'un violent orage foudre, traînée de feu, destruction d'un chêne... Son destin est tracé. Après des années de labeur, il apprend à maîtriser les éléments ; l'alchimie est pour lui une seconde nature. Bientôt il détient le pouvoir de conférer la vie à la matière inerte. Nuit terrible qui voit la naissance de l'horrible créature faite d'un assemblage de cadavres... » 

- Mon avis -

Dans un premier temps, j'ai beaucoup aimé la manière dont est raconté l'histoire. Le roman débute par la correspondance entre Walton et sa soeur. Il lui racontera sa rencontre plutôt incongrue avec Victor Frankenstein. On apprend alors que son ami à un terrible secret à partager, c'est comme cela que débute le récit de sa vie.

Frankenstein crée un monstre, je pense que nous sommes beaucoup à le savoir avant même de lire cette histoire. Néanmoins, cela n’a pas réellement d’importance parce que l’effet de surprise n'est pas ce qui fait, selon moi, la richesse de ce livre. Je me suis davantage intéressée à l’aspect psychologique. Le personnage du monstre est sans aucun doute le plus intéressant à analyser. Ses réflexions, bien que souvent très manichéenne, sont l’occasion de traiter des sujets comme l'idée de la vie, de la mort, du bien et du mal, du jugement etc.

Je ne me suis attachée à aucun personnage, bien que j’ai ressentie de la pitié pour Frankenstein, il ne m’a pas particulièrement plu. C’est assez étrange parce que d’ordinaire, si je ne m'attache pas aux personnages, ma lecture me semble ennuyeuse, ou du moins, j’ai du mal à rester attirer par l'histoire.

Pour finir, j'ai bien aimé la plume de l'autrice. Malgré certains passages plutôt denses, elle reste assez fluide. Évidemment, je ne parle ici que de la traduction.

En bref, je suis très contente d'avoir pu découvrir l'origine du monstre de Frankenstein. Ce roman nous questionne sur énormément de sujet propre à la nature humaine. J'ai été à la fois fascinée et effrayée par la création de Mary W. Shelley.

J'espère que cet article vous a plu. Merci d'avoir pris le temps de le lire. 
N'hésitez pas à me donner votre avis sur le livre si vous l'avez lu ;) !

[retour séries] Spécial Frisson - The haunting of hill house et Les nouvelles aventures de Sabrina

18/12/2018

8 commentaires

Bonjour lecteurs !
Je reviens aujourd'hui pour un article série. Néanmoins, avant cela, je tenais à vous faire part d'une petite décision que j'ai prise. Je me suis dit qu'il étant temps d'essayer d'être plus régulière sur mon blog, afin de m'organiser au mieux, j'ai décidé de me fixer des jours de publications : le mardi et le vendredi. Les vacances arrivent très bientôt, je n'ai donc pas trop d'inquiétude pour les semaines à venir, mais j'espère de tout cœur réussir à faire vivre le blog en période scolaire (je reprends le 14 janvier avec mes partiels...).

Sinon, pour en revenir au sujet principal de cet article, j'ai décidé de vous présenter deux séries d'horreur. La première série m'a réellement fait très peur, dès qu'il s'agit de maison hantée et donc d'esprit/fantôme, je suis très rapidement effrayée. La deuxième est plutôt glauque et vraiment très étrange. Pour en savoir plus, je vous laisse cliquer sur "lire la suite". Ce n'est pas comme-ci les titres des séries étaient dans le titre de l'article... (merci de faire comme-ci ce n'était pas le cas, pour ceux qui n'auront pas compris l'ironie)


Dans The Haunting of Hill House on suit une famille et les conséquences qu'engendra leur déménagement dans la maison des Hill (clairement, le titre est très explicite). Je vous le répète, je n'apprécie pas du tout les histoires de fantôme, pourquoi ai-je quand même décidé de regarder la série ? C'est une très bonne question, peut-être parce que je suis folle...

Plus sérieusement, la raison principale est que ma mère tenait à la regardait. Étant une fille très attentionnée, je me suis dévouée pour la visionner avec elle. J'aurai pu arrêter dès mes premiers sursauts d'effrois, mais voyez vous, la curiosité m'a poussé à continuer. D'épisode en épisode notre esprit est complètement torturé, lorsque l'on pense avoir découvert une chose, la scène suivante nous démontre le contraire.

Malgré cela, la fin n'est pas très surprenante, mais elle ne déçoit pas pour autant. Elle nous montre simplement qu'on a tourné en roue du début à la fin, ce n'est qu'à la fin de la série, qu'on est en quelque sorte libéré de ce labyrinthe et c'est les flashback qui ont permis sa création. On passe sans arrêt du présent au passé, la caméra insiste particulièrement sur cet aspect. Ainsi s'enchaînent les pièces du puzzle que l'on tente de rassembler pour comprendre toutes ses choses étranges qui arrivent aux personnages. On est véritablement immergé dans cette ambiance pesante qui transparait dans la colorimétrie grisonnante de la série.

Le plus intéressant c'est que la série n'a pas pour simple but de nous faire peur, elle traite de plusieurs sujets difficiles comme la mort, le deuil ou l'addiction. On s'attache aux personnages malgré leurs défauts et évidemment on est touché par leur histoire. Pour toutes ces choses, je vous recommande fortement cette série, mais accrochez-vous...


Lorsque j'ai vu que Netflix aller sortir Les nouvelles aventures de Sabrina, j'ai sauté de joie. J'aimais beaucoup l'ancienne série, j'avais donc hâte de voir cette nouvelle version. Finalement, j'ai pu lire certains articles qui insistaient sur le fait qu'elle s'inspire des comics, et donc qu'elle n'aura rien à voir avec la série de mon enfance. Quelques peu déçu, j'ai quand même décidé de lui laisser sa change. Honnêtement, je ne sais toujours pas si c'était une bonne idée...

J'ai eu quelques problèmes avec l'univers des sorcières. On est vraiment très loin de celui d'Harry Potter. Malgré tout, j'avais envie d'en savoir plus sur Sabrina. C'est une jeune fille tiraillait entre ses ami(e)s et sa famille. En effet, étant mi-humaine, mi-sorcière, le jour de 16 ans, elle devra choisir entre l'un de ses deux mondes. J’apprécie sa manière de pensée, mais même si c'est ce personnage qui m'a en partie donnée envie de continuer, paradoxalement, elle m'a également donné envie d'arrêter... Elle est assez têtue et ne réfléchit pas du tout aux conséquences de ses actes. Néanmoins, les événements auxquelles elle va devoir faire face l'obligeront à grandir. La dernière scène m'a laissé quelque peu dubitatif, j’attends de voir le premier épisode de la saison 2 pour me faire un avis.

Comme je vous l'ai dit plus haut, j'ai eu un problème avec l'univers. Il m'a mise plus d'une fois mal à l'aise. La "religion" des sorcières est...atypique, elles vénèrent le Diable...  Je pense que cela explique déjà le sentiment que j'ai pu ressentir. Mais d'un autre côté, paradoxalement (oui, encore, mon avis est paradoxale !), de nombreuses scènes m'ont fait rire tellement elles paraissaient invraisemblables et évidemment cette "religion" est nuancée tout au long de la saison.

Cette série est très particulière, je vous conseille de regarder les premiers épisodes pour vous faire votre propre avis. Je tiens à préciser que certaines scènes sont assez gores, malsaines ou glauques. Personnellement, malgré mon avis mitigé, je suis très curieuse de voir ce que nous réserve la deuxième saison (même si je ne sais pas si je la finirai). 

PS : Je me suis rendu compte que j'utilisais que le terme "sorcière", sachez qu'il y a également des hommes.

C'est tout pour aujourd'hui. Avez-vous regardé ces séries ? Si, oui partagez-vous mon avis ? Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire mon article, à vendredi j'espère.

La passe-miroir : Retour sur la saga de Christelle Dabos

16/11/2018

8 commentaires

Non, vous ne rêvez pas, c'est bien moi... Je n'ai pas pu poster d'article depuis très longtemps, et je dois vous avouer que cela m'a beaucoup manqué ! Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler de la merveille saga de La passe-miroir écrite par Christelle Dabos

J'ai pu lire le troisième tome, la mémoire de Babel, durant le mois de septembre en lecture commune avec Joëlle - livresansfin et Lolita - étoilelivresque (contente d'avoir réalisé ma première LC avec vous les filles !). Je vous donnerais mon avis à la fin de l'article. 


La passe-miroir kesako ? C'est ni plus ni moins, l'histoire d'Ophélie, une jeune femme assez maladroite. Elle va être contrainte de quitter son arche familiale, Anima, pour épouser Thorn qui appartient à l'une des illustres familles du Pôle (une autre arche). Ce résumé est vraiment très réducteur, mais cet article va être pour moi l'occasion de vous le démontrer !

La première chose qui m'a plu dans la passe miroir, c'est le personnage d'Ophélie. Elle ne souhaite pas être dans la norme et se fiche éperdument de ce que penses les autres. Contrairement à plusieurs autres héroïnes de roman Young Adult, elle n'est pas excessivement belle. Elle porte des lunettes (ce qui est finalement rare quand on y réfléchit), ses cheveux bruns bouclés et volumineux lui donne beaucoup de fil à retordre et elle n'est pas du tout coquète. D’ailleurs son style de vêtement dénote beaucoup avec son âge.

Fanart d'Ophélie par kororoworlds

C'est également une sacrée tête de mule, je me suis beaucoup de fois demandée durant ma lecture, si elle était courageuse ou simplement inconsciente. Maintenant, je pencherai pour un peu des deux. Sa manière de cacher ses sentiments, m'a également particulièrement marqué. Cela était parfois frustrant de connaître ses pensées au sujet des événements qui lui arrivent et de voir qu'elle ne réagissait pas forcément en conséquence.


En d'autres termes, Ophélie ce démarque beaucoup des autres personnages féminin de livre du même genre et comme elle, tous les personnages principaux de la saga sont étonnements bien construits. De même pour l'univers !

Que dire... L'univers de la passe-moire est tout simplement incroyable. Le monde dans lequel évolue les personnages se situerai dans notre futur. Après la "déchirure", le monde que l'on connait aujourd'hui c'est fracturé en plusieurs îlots appelés dans les livres "arches". Je n'ajouterais rien à ce sujet parce qu'il est clair que je vous gâcherais toute l'histoire. Sachez simplement que vous vous poserez énormément de questions, les réponses arriveront au fur et à mesure des trois tomes, et pour tout vous avouer, vous risquez d'être frustré à la fin de chacun d'eux. Donc, petit conseil, si votre porte monnaie vous le permet, n'hésitez pas à vous procurer directement les trois tomes pour avoir la suite a porté de main.

Fanart (absolument magnifique) représentant la Citacielle par Amélie Freteault‎.

Pour ce qui est de l'histoire d'amour entre Ophélie et Thorn. Je pense qu'elle plaît à la plupart des lecteurs. Elle est simple, sans exagération, réaliste (tout est relative dans un univers fantasy et dans la fiction en général, mais vous me comprenez). C'est un point central de l'histoire, mais pas celui de l'intrigue d'où le fait que le résumé que je vous ai fait au départ était pour moi trop réducteur. La force de ce couple réside dans leur opposition. Celle-ci est par exemple flagrante physiquement, Ophélie est un petit chaton à côté de Thorn !

Je vais m’auto-sensurer et m'arrêter avant de commettre l'irréparable (c'est-à-dire, vous spoiler, même si je pense que vous l'aviez compris). Je pense que j'ai globalement fait le tour de ce que je voulais vous dire. Si vous ne l'avez toujours pas compris, il faut que vous commenciez cette saga ! Si les romans de fantasy qui tournent beaucoup autour du monde imaginaire vous plaît, elle est vraiment faite pour vous !

Avis rapide sur le tome 3 :


J'ai beaucoup aimé ce troisième tome. D'abord, pour la découverte d'une autre partie du monde imaginé par Christelle Dabos. Babel est vraiment très particulière. J'ai apprécié découvrir ses us et coutumes. Plus on avance dans les romans et plus j'ai l'impression que l'univers s'étend à l'infini. Je tire mon chapeau à l'autrice qui a véritablement une imagination débordante.

Sinon, je pense que vous vous en doutez, Ophélie va être amené à se rendre à Babel. La particularité de ce tome c'est qu'elle va plusieurs fois devoir résoudre seule ses problèmes.

Pendant qu'on y est, j'aimerais éclaircir un point qui me plaît énormément et que je n'ai pu développer dans l'article. Celui de Dieu, l'un des mystères absolus de la saga. Ce troisième tome nous révèle beaucoup de choses à son sujet (et créé évidemment de nouvelles questions). J'ai vraiment très hâte de découvrir le quatrième tome !
 
J'espère que cet article vous a plu et qu'il vous a bien donné envie de lire la saga ! Désolé s'il est un peu brouillon, je pense que ma longue période d'absence m'a quelque peu rouillé. Sinon, dites-moi dans les commentaires si vous avez aimé cette saga et les points que vous avez le plus appréciés ;). 

Merci de m'avoir lu, je vous souhaite de bonnes lectures. 

Un vendredi sur Minaland #34

28/09/2018

8 commentaires

Bonjour !! 
Comment vous allez aujourd'hui ? Je ne suis plus très présente sur mon blog, et cela m'attriste beaucoup. Je n'ai pas encore réussie à bien allier révision, blog et loisir, mais je ne désespère pas. Aujourd'hui, je fais un rapide récapitulatif, c'est un "lundi sur minaland" publié un vendredi, mais je n'avais pas envie d'attendre lundi pour vous le poster. Je vous souhaite une bonne lecture !

-- Mes dernières lectures --

Je n'ai pas énormément lu ces dernières semaines, où du moins je n'ai pas encore fini de livre (vous comprendrez mieux en lisant la suite de l'article). J'ai d'abord fini Le cid de Corneille qui c'est avéré être une assez bonne lecture. Ensuite, j'ai enchaîné par une autre lecture de cours (que je ne vais finalement pas étudier... j'ai lu les livres obligatoires pour deux cours différents, pour être certaines d'en avoir préparé un de ceux que je pouvais choisir au final. Je ne suis pas sûr que cela soit très clair, mille excuses si ce n'est pas le cas). J'ai lu La vengeance d'une femme de Barbey d'Aurevilly, une nouvelle de son recueil Les diaboliques. Je n'ai pas plus apprécié que cela cette relecture.



Quatrième de couverture

"Rodrigue, as-tu du coeur ? Tout autre que mon père l'éprouverait sur l'heure..." Qui de nous n'a pas été bercé par l'épopée du Cid ? Noble, vaillant, sans égal, sans rival. Amoureux de Chimène, aimé en retour, accablé par le sort, car pour sauver l'honneur de sa famille il lui faut perdre une maîtresse. L'affront est rude. Un soufflet ! Homme de coeur, Rodrigue ne peut que venger son père d'un tel outrage. A son tour, Chimène demande justice. "Tu t'es, en m'offensant, montré digne de moi, je me dois, par ta mort, montrer digne de toi." Cruel conflit entre devoir et passion qui pousse les deux amants à s'opposer. A tant de grandeur d'âme, le Ciel ne peut être insensible...
Crédit/source - Livraddict



Quatrième de couverture 

"Quant aux femmes de ces histoires, pourquoi ne seraient-elles pas les Diaboliques ? N'ont-elles pas assez de diabolisme en leur personne pour mériter ce doux nom ? Diaboliques ! il n'y en a pas une seule ici qui ne le soit à quelque degré. Il n'y en a pas une seule à qui on puisse dire le mot de 'Mon ange' sans exagérer. Comme le Diable, qui était un ange aussi, mais qui a culbuté, - si elles sont des anges, c'est comme lui, - la tête en bas, le... reste en haut !"

Crédit/source - Livraddict




-- Mes lectures en cours --

Je suis en train de lire deux livres en ce moment, la faute au grand format de la passe-miroir qui est impossible à transporter. Vous l'avez donc compris, je lis le troisième tome de la passe-miroir écrit par Christelle Dabos. C'est un réel plaisir de retrouver l'univers. Il ne me reste plus beaucoup de page, sachant que le quatrième tome n'est pas encore sortie, je ne suis pas certaine de vouloir le finir (et je n'ai pas eu beaucoup de temps non plus...). Pour palier au problème du grand format, j'ai décidé de prendre ma liseuse pour lire dans le train. Je lis donc également le premier tome de La Prime Protectrice de Carolie Laurent. Un sacré pavé qui m'a été envoyé par Librinova que je remercie (ainsi que l'autrice)


Quatrième de couverture du premier tome

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Crédit/source - Livraddict

Quatrième de couverture

L’obscurité prolifère au sein de la fortification magique située à l’Ouest de Centre Vie. Une personne est disposée à résoudre cette altération selon le dispositif approprié à une telle situation. Il s’agit de la Prime Protectrice et Reine de Centre Vie, celle ayant à sa portée un don que nul autre ne peut posséder. A peine couronnée, June Ahra va partir à la recherche de l’artefact devant arrêter la chute de l’unique véritable protection séparant deux pays et éviter une nouvelle Guerre Noire. Sur son chemin, de nombreux obstacles se dresseront devant elle...

Crédit/source - Livraddict


-- Séries --


C'est bon, j'ai pu terminer la saison 2 d'Iron Fist... Comment vous dire... La fin m'a laissée perplexe, après une ellipse, on n'a le droit à une scène vraiment étrange. Résultat, j'ai énormément de questions. Netflix a intérêt de continuer la série !

A l'origine, je voulais avant Iron Fist, commencer la saison 2 de Luke Cage. Mais, le personnage éponyme à le don de m'énerver dans cette nouvelle saison. Afin de ne peut crier bêtement à l'encontre de ma télé, je me suis dit qu'il était préférable, pour l'instant du moins, de faire une pause (qui finalement ne durera pas si longtemps que cela, étant donné que je viens de me rappeler la fin de l'épisode 3).

Ensuite, je change complètement de registre avec la série Good Doctor. Je remercie TF1 pour diffuser une série aussi géniale. L'acteur principal n'est autre que Freddie Highmore, c'est-à-dire le petit gars (plus si petit que cela) qui a joué dans Charlie et la chocolaterie ainsi que dans Arthur et les minimoys. Il incarne parfaitement bien le Dr Shaun Murphy, son jeu est incroyable. Je vous recommande à deux cents pourcent cette série.



Synopsis

Après avoir disparu quelques années, Danny Rand revient à New York pour combattre les criminels qui en ont fait une ville corrompue, grâce à ses connaissances en kung-fu et la puissance destructrice de son poing.


Crédit/source - Allociné



Quatrième de couverture

Atteint du syndrome d'Asperger ainsi que de celui du savant, le chirurgien Shaun Murphy, fraîchement diplômé, rejoint un prestigieux hôpital de San José. Livré à lui-même, il éprouve des difficultés à s'intégrer à l'équipe. Mais en mettant son incroyable don au service de ses patients, ce jeune prodige suscite vite de l'admiration chez certains de ses pairs. D'autres, en revanche, n'attendent qu'une erreur de sa part pour le mettre hors course.

Adaptation de la série sud-coréenne Good Doctor (2013). 

Crédit/source - Allociné

-- Films --


Dernièrement, j'ai surtout revu des films marvel. Je ne vais pas m'attarder dessus, je pense que je vous en ai déjà suffisamment parleé (mais évidemment, je vous recommande toujours autant cet univers). 

J'ai d'abord vu sur Netflix Brain on fire. Ce film m'a mis les larmes à l’œil tellement de fois, que je me suis demandée pourquoi je m'infligeais une chose pareille. Cette histoire est touchante, poignante et criante de vérité. Elle traite d'un sujet vraiment important, le diagnostic de maladie psychiatrique, et s'avère être inspiré d'une histoire vraie. En plus du jeu des caméras, nous retrouvons une Chloë Grace Moretz totalement crédible. J'ai été subjuguée par son jeu. Un film qu'il faut avoir vu, ne serais-ce que pour le message délivré. 

Enfin, j'ai enfin pu voir Ready Player One. Normalement, je m'étais dit que j'allais d'abord découvrir le livre, mais finalement étant donné que mon petit frère voulait le regarder, je me suis laissé tenter. J'ai beaucoup apprécié ce film, malgré la romance (trop) facile que l'on retrouve. L'univers est très intéressant, et j'ai aimé retrouver pleins de référence à la culture pop (dont un bon nombre a dû m'échapper également). Hâte de découvre le roman. 




Quatrième de couverture

Atteinte d'une mystérieuse maladie qui la ronge, une jeune journaliste cherche à comprendre ce qui lui arrive tout en combattant la psychose, la catatonie et l'amnésie.

Crédit/source - Allociné



Quatrième de couverture

2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l'OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l'œuf de Pâques numérique qu'il a pris soin de dissimuler dans l'OASIS. L'appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu'un jeune garçon, Wade Watts, qui n'a pourtant pas le profil d'un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant… 

Crédit/source - Allociné

-- Blabla --

C'est bon, nous sommes tous bien de retour à l'école (ou au travail). Je dois dire que cela me fait très bizarre de reprendre les cours, je n'ai pas encore pris conscience d'être vraiment de retour à la fac. Mais d'un autre côté, je me sens plutôt bien. Les cours sont intéressants et je rencontre des personnes géniales.. 

Qui dit fac à Paris, dit RER D et métro pour moi. Malheureusement, la vie n'est pas faite que de belles choses... Je n'étais déjà pas réellement fan du bus, mais je dois dire que le train gagne la palme d'or. On arrive à un point où la seule chose qui rassure c'est de savoir qu'on n'a pas le trajet le plus long. Courage à tous ceux qui utilisent les transports en commun !

Sinon, je n'ai pas encore réussi à allier parfaitement révision, blog et lecture. J'ai l'impression que cela commence petit à petit à se faire, mais cela va prendre du temps. Donc, je ne peux pas vous garantir d'être autant présente que l'année dernière.

J'espère que tout va bien de votre côté,
et que cet article vous a plu. Merci de l'avoir lu :) !

Les Chroniques lunaires - Tome 2 : Scarlet de Marissa Meyer

13/09/2018

4 commentaires

Attention, il s'agit d'un tome 2 !

Quatrième de couverture :

Bien loin de l'asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Loup, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Loup croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Crédit/source - Livraddict


 

Marissa Meyer est réellement très forte, ce second tome a confirmé mon amour pour son univers. Après Cinder, nous rencontrons Scarlet, une jeune fille totalement désespérée face à l'inaction des policiers pour retrouver sa grand-mère disparue. Loin d'être lâche, elle décide de tout faire pour la retrouver.

Nous quittons l'Asie pour nous retrouver en France dans la ferme des Benoit. Un tout autre environnement, pour un personnage différent. Scarlet fait référence au petit chaperon-rouge, il n'est pas très difficile de retrouver les clins d’œil fait à ce conte. Ils ne sont pas forcement très subtile, je pense par exemple au personnage qui se fait appeler Loup, mais l'autrice nous réserve beaucoup de surprise.

J'ai beaucoup aimé Scarlet qui finalement par bien des aspects ressemble à Cinder. Elles sont toutes les deux courageuses et déterminées. J'ai adoré l'idée de suivre un nouveau personnage sans pour autant oublier l'ancien, le rythme n'en est que mieux répartie. Nous retrouvons donc une alternance de point de vue. Elle permet également de faire durer le suspens, j'ai eu énormément de mal à lâcher ce livre.

L'intrigue est toujours aussi dingue, nous avons énormément d'informations dans cette suite. Certaines répondent à nos questions et d'autres nous font l'effet inverse. J'ai vraiment très hâte de pouvoir lire la suite.

J'aime chipoter et je vais donc souligner un point qui m'a bien fait rire. Vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a une histoire d'amour dans ce roman. Je l'ai trouvé mignonne, mais tellement prévisible que cela en devient drôle. Je vous ai prévenu, je chipote !

En bref, Les Chroniques Lunaires c'est bien plus qu'une saga de réécriture de conte, c'est un univers magnifiquement bien construit où plusieurs histoires s’entremêlent. Scarlet m'a beaucoup plus, j'aime son tempérament ! Je suis contente d'avoir pu retrouver les pensées de Cinder et j'ai maintenant très hâte de poursuivre ma découverte de cette saga.



En savoir +





Édition : Pocket Jeunesse (grand format)
Traduction : Guillaume Fournier
Pages : 480
Prix : 17€90
LIVRADDICT | BOOKNODE | GOODREADS
Avez-vous lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensez ?
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

La mémoire fantôme de Franck Thilliez

06/09/2018

0 commentaires

Quatrième de couverture :

Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon. Après, tout s'efface. Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Henebelle de trouver par qui la jeun femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : "Pr de retour". Lucie le pressent, la clé de cette affaire réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès...

Crédit/source - Éditions Pocket



Depuis que j'ai découvert 7 Lettres d'Olivia Harvard, je me suis demandée pourquoi je ne lisais pas plus de thriller. La lecture d'un Franck Thilliez m'a paru être logique pour débuter. Malheureusement, j'aurai dû me renseigner au lieu de le choisir en fonction de sa quatrième de couverture. Il semblerait que La mémoire fantôme fait partie d'une série mettant en scène la policière Lucie Henebelle. Le petit problème c'est qu'il s'agit du second tome. Je n'ai pas eu de mal à comprendre l'intrigue, mais j'aurais préféré découvrir le personnage lors de la première enquête imaginée par l'auteur.

Cette histoire m'a beaucoup intrigué, de part la mémoire quasi inexistante de Manon et son rapport aux mathématiques. J'ai été tout de suite impliquée dans l'enquête que mène Lucie Henebelle. Une maman flic tiraillée entre ses deux rôles. Elle aime énormément son métier, mais a également envie de s'occuper de ses filles. J'ai apprécié ce personnage, en plus de l'intrigue principale, nous essayons de percer son secret (je n'ai pas réussie à le trouver avant la révélation).

Manon est l'autre personnage qu'on essaye de décrypter. J'ai ressenti de la pitié pour elle, je pense que c'est assez difficile de ne pas être sensible à son handicap. Sa mémoire est défectueuse, elle n'est pas capable de se rappeler avoir mangé ou être sortie faire des courses. Je vous laisse découvrir par vous-même comment cela est arrivé.

Pour en revenir à l'intrigue, je l'ai généralement beaucoup apprécié. La seule chose qui m'a déçue, c'est le choix d'un personnage à la fin du roman. Pour tout vous dire, je pense que j'en suis arrivée à ne plus l'apprécier tellement son choix m'a déplu. Néanmoins, ce n'est clairement pas suffisant pour que je vous dise de ne pas lire ce livre, bien au contraire ! Il va vous faire passer par un panel d'émotion.

Je ne le recommanderai pas à un public très jeune. C'est un thriller assez sombre, je pense notamment aux personnages que l'on peut rencontrer et qui sont loin d'être de bonnes personnes. L'un des sentiments que j'ai pu ressentir parfois est celui du dégoût. J'ai été écœuré par un personnage et je suis quelque peu frustrée de ne pas pouvoir vous en dire plus.

En bref, j'ai beaucoup apprécié découvrir ce roman. Cette lecture confirme mon attirance pour les thriller. Une intrigue très bien menée avec comme base les mathématiques et l'absence de mémoire. On se pose perpétuellement des questions, ce qui nous pousse à continuer. Je soulève quand même un petit bémol à cause d'un choix qui m'a déplu, mais je vous recommande quand même ce roman qui m'a fait passer par un tas d'émotions (à réserver néanmoins à des lecteurs avertis).


En savoir +




Édition : Pocket
Collection : Thriller
Pages : 448
Prix : 7€50
LIVRADDICT | BOOKNODE | GOODREADS
Avez-vous lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensez ?
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

Bilan du mois... d'Août !

02/09/2018

4 commentaires

Bonjour ! J'espère que votre journée se passe bien,
le mois d'Août est terminé, il est donc pour moi temps d'écrire mon bilan. J'ai découvert de bons livres, un anime et je me suis mise à jour sur certaines séries. En plus de cela, j'ai profité de l'air frais de la montagne (où j'ai pu rattraper une séance au cinéma). En bref, un bon mois vient de s’achever. Je vous laisse avec des explications plus détaillées.



-- Les livres --

Première lecture

Je vous ai déjà parlé de ce roman lors de mon bilan du mois précédent, l'ayant commencé en juillet. J'ai pu le finir au mois d'Août où ma soif de lecture a petit à petit repris sa place.

En bref, j'ai un peu de mal à vous dire si j'ai aimé ou non ce roman. Une chose est sûr, le côté historique m'a beaucoup plu. Malgré les longueurs et les personnages qui ne m'ont pas réellement plu, je suis contente d'avoir découverte cette œuvre. C'est très souvent le cas avec les classiques, c'est seulement lorsque l'on a digéré quelque peu l’œuvre qu'on en comprend toute la saveur.

Mon avis complet  



 

Quatrième de couverture - Le rouge et le noir

La jeunesse, l'ambition, la volonté d'être aimé au-dessus de ses moyens, ces vertus s'incarnent dans Julien Sorel, dix-neuf ans aux premières pages du roman de Stendhal. Fils du charpentier, le jeune homme devient précepteur chez les Rênal. Le tendre loup est entré dans la bergerie : commence alors une des plus exaltantes histoires d'amour qui soit. Louise de Rênal, son ainée, épouse de son employeur, mère des trois enfants à qui il enseigne le latin, succombe à son charme...
Crédit/source - Booknode 
 




Deuxième lecture

Pour toutes les autres lectures que je vais vous présenter, je n'ai toujours pas publié d'article qui leur est dédié, mais cela ne devrai pas tarder. Je vais donc seulement vous mettre la quatrième de couverture afin d'éviter de me répéter (puisque je vous ai déjà fait pour la plupart un avis rapide dans mon dernier "Un lundi sur minaland" que vous pouvez retrouver ici).



Quatrième de couverture 

Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon Après, tout s'efface. Puis recommence. Pour quatre minutes. Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Henebelle, fraîchement promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : " Pr de retour ". S'agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ? Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès, pas même l'intéressée...

Crédit/source - Livraddict 

Troisième lecture

Attention, il s'agit d'un tome 2 !

Quatrième de couverture

Bien loin de l'asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Crédit/source - Livraddict


Quatrième lecture


 

Quatrième de couverture

Trahison, violence, complot... En pleine guerre contre les Maures, Roland, le neveu de l'empereur Charlemagne doit faire face à un ennemi personnel assoiffé de vengeance, et à un ennemi militaire prêt à tout pour remporter la victoire. Le vaillant chevalier se trouve pris dans une embuscade, mais, armé de sa force et de son courage, il va tenir tête aux ennemis. La bataille sera terrible, tout comme la vengeance de Charlemagne.


Crédit/source - Livraddict 


Cinquième lecture

Quatrième de couverture

"Rodrigue, as-tu du coeur ? Tout autre que mon père l'éprouverait sur l'heure..." Qui de nous n'a pas été bercé par l'épopée du Cid ? Noble, vaillant, sans égal, sans rival. Amoureux de Chimène, aimé en retour, accablé par le sort, car pour sauver l'honneur de sa famille il lui faut perdre une maîtresse. L'affront est rude. Un soufflet ! Homme de coeur, Rodrigue ne peut que venger son père d'un tel outrage. A son tour, Chimène demande justice. "Tu t'es, en m'offensant, montré digne de moi, je me dois, par ta mort, montrer digne de toi." Cruel conflit entre devoir et passion qui pousse les deux amants à s'opposer. A tant de grandeur d'âme, le Ciel ne peut être insensible...
Crédit/source - Livraddict


-- Les Films --




J'ai pu en Août allez voir Antman et la guêpe au cinéma. Toujours un plaisir de découvrir un marvel, Antman fait partie des films plus accès sur l'humour ce qui le rend parfait pour une sortie ciné en famille. J'ai par la suite regardée A tous les garçons que j'ai aimés sur Netflix, c'est une adaptation du roman du même nom. Sachant pertinemment que je n'allais pas lire le livre, je me suis laissé tenter par le film qui était très mignon et plaira sans aucun doute aux fans du genre (romance adolescente). Enfin avec ma sœur et mon petit frère, on a revue les deux derniers Harry Potter. C'est la diffusion du septième volet à la télé qui nous a donné envie de nous replonger dans l'univers.




-- Les Séries --



Mon petit avis sur The Punisher

J'ai pu finir la saison 1 en Août. Je suis très contente de l'avoir découverte, mais en même très triste de devoir quitter les personnages et plus particulièrement Frank Castle que j'ai adoré. Il est assez violent, peut être vraiment méchant, mais garde un code d'honneur. Cette série c'est le récit de la vengeance d'un homme qui a tout perdu et qui n'a plu rien à perdre (ou presque...).

 

Mon petit avis sur Jessica Jones

Je n'ai qu'une chose à dire "Waouh !". J'ai tellement plus apprécié la saison 2 de Jessica Jones. On en apprend plus sur le passé du personnage. Pour ceux qui n'aurait pas vu la saison 1, je vais m'arrêter là et seulement vous dire de ne surtout pas hésiter à commencer cette série. Au premier abord Jessica va vous sembler hautaine, vous allez avoir l'impression qu'elle se moque un peu de tout, mais en réalité se cache derrière cette femme incroyablement forte, une âme brisée qui ne cherche qu'à se réparer.


Mon petit avis sur Little Witch Adacemia

On change complètement de registre puisque je vous parle d'un anime vraiment adorable. J'ai découvert tout récemment "Little Witch Academia" qui nous raconte l'histoire d'Akko une jeune fille déterminée à devenir une sorcière depuis qu'elle a vu le spectacle de magie de Shinny Shariot. Cet anime est tellement mignon et je ne vous en dis pas plus pour le moment puisque je vous en reparle très bientôt !




-- Le Blog--

Comme pendant le mois de juillet, je n'ai pas été très productif au niveau du blog. Je pense que les vacances nous désorganise très facilement. J'ai pris un peu de retard aux niveaux de mes avis livresques, mais ils arriveront dans pas très longtemps normalement (je ne me mets pas la pression, le but étant de se faire plaisir). Sinon, j'ai pu publier cinq articles sur le blog.

Les articles publiés : 


-- Petit blabla --



Le mois de septembre est déjà là ce qui signifie que la rentrée approche à grands pas. Ma véritablement rentré n'est que le 17 septembre, mais avant cela j'ai ma pré-rentrée le 7 et des Ateliers entre le 11 et 14. Une bonne façon de nous préparer à retourner sur les bancs de la fac. Pour ceux qui ne le savent pas, je me suis réorientée cette année. Je suis hyper impatiente (et en même temps assez stressée) à l'idée de faire mon entrée dans ma nouvelle filière (je passe des sciences à une licence de lettres modernes pour ceux/celles que cela intéresse).



J'espère que votre mois de juillet c'est bien passé,
  je vous souhaite un bon mois de septembre et une très belle rentrée !
Merci d'avoir lu cet article :)