Un lundi (ou mardi...) sur Minaland #24

29/05/2018

8 commentaires

Le principe de ce rendez-vous est très simple, on rédige un article chaque lundi pour faire un petit compte-rendu de notre semaine passé. Généralement, j'essaye de vous parler des livres, films et séries que j'ai découvert.

Ce rendez - vous a été initié par Mallou. 
le récapitulatif des liens se fait dorénavant chez Galleane

Ma dernière lecture

 

Mon petit avis - Dracula de Bram Stoker

J'ai fini Dracula la nuit d'hier (d'où le fait que je vous poste l'article un mardi). J'ai beaucoup aimé ce roman. Néanmoins, il possède quelques défauts, il est assez lent et les personnages sont parfois très simplistes, ils manquent de nuance. Malgré cela, j'ai quand même passé un super moment, j'ai beaucoup apprécié le format épistolaire. Chose assez surprenante, le comte Dracula n'apparaît finalement que très peu dans le roman, je dois dire que je ne m'attendais pas à cette histoire. Je suis ravie d'avoir enfin pu la découvrir !

Lecture en cours 


Quatrième de couverture - Les Royaumes du Nord de Philip Pullman 

Quand Roger le meilleur ami de Lyra, disparaît, victime des ravisseurs qui opèrent dans tout le pays, elle n'hésite pas à se lancer sur ses traces. Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la croisée des mondes.

Mon petit mot 

Je pense qu'il était temps que je sorte ce roman de ma PAL, je n'ai lu que des avis dithyrambiques sur cette série. J'espère l'apprécier autant que tous ses lecteurs.

Séries


Synopsis - Luke Cage 

Transformé en colosse surpuissant à la peau impénétrable après avoir été le cobaye d'une expérience sabotée, Luke Cage s'enfuit et tente de recommencer à zéro dans le Harlem d'aujourd'hui, à New York. Bientôt tiré de l'ombre, il va devoir se battre pour le cœur de sa ville dans un combat qui l'oblige à affronter un passé qu'il espérait avoir enterré.

Mon petit avis 

J'ai débuté Iron Fist la semaine dernière ce qui m'a donné très envie d'également tenter la série centrée sur Luke Cage, un personnage que j'ai découvert pour la première fois dans la saison 1 de Jessica Jones. Je ne m'étais pas particulièrement attaché à lui, mais finalement j'ai appris à le connaître à travers cette saison 1. Il a traversé pas mal d'épreuves qui a forgé l'homme qu'il est devenu. Au premier abord, Luke Cage peut faire peur, il est très grand et très fort, mais en réalité c'est un homme assez calme qui possède de très bonnes valeurs (petit conseil, si vous regardez les séries marvel, ne faites pas comme moi, regardaient les dans l'ordre de diffusion).

 
 

Synopsis - Iron Fist

Après avoir disparu quelques années, Danny Rand revient à New York pour combattre les criminels qui en ont fait une ville corrompue, grâce à ses connaissances en kung-fu et la puissance destructrice de son poing..

 

Mon petit avis 

J'ai regardé les derniers épisodes après avoir fini Luke Cage. Mon avis n'a pas vraiment changé depuis la semaine dernière, je trouve que l'univers est génial. J'aime beaucoup les batailles, le kung-fu c'est assez impressionnant. Je ne regarde pas ces séries (Marvel) véritablement pour leur intrigue mais plutôt pour les personnages (auxquels ont je m'attache assez rapidement) et à l'univers évidemment.  Danny Rand m'a fait quelque peu rire au début de l'histoire, il débarque à New York après plusieurs années de disparition alors que tout le monde le croyait mort, il pensait naïvement qu'on l’accueillerait à bras ouverts. La naïveté est un caractère très marqué dans sa personnalité, beaucoup de ses réactions m'ont bien fait rire tellement elles me paraissaient stupides. J'ai tout de même appris à l'apprécier.    

Film

 

 Synopsis - L'incroyable Hulk

Le scientifique Bruce Banner cherche désespérément un antidote aux radiations gamma qui ont créé Hulk. Il vit dans l'ombre, toujours amoureux de la belle Betty Ross et parcourt la planète à la recherche d'un remède.
La force destructrice de Hulk attire le Général Thunderbolt Ross et son bras droit Blonsky qui rêvent de l'utiliser à des fins militaires. Ils tentent de développer un sérum pour créer des soldats surpuissants.

Mon petit avis 

Je peux officiellement dire que j'ai regardé tous les films Marvel sortis à ce jour (je ne compte pas Deadpool 2 qui ne fait pas partie du MCU, et de toute manière je vais très rapidement le voir!). J'aime beaucoup le personnage de Bruce Banner et Hulk qui sont finalement bien distincts (cf. Thor ragnarok). J'ai bien aimé le film, on retrouve le schéma habituel des Marvel. Ce n'est clairement pas le plus réussi mais étant donné qu'il est sorti en 2011, je pense qu'on peut lui pardonner ces défauts et qu'il serait inutile de le comparé au Marvel plus récent.
 
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article.
Je vous souhaite une très belle semaine !

L'Etranger d'Albert Camus

27/05/2018

0 commentaires

« Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J'ai reçu un télégramme de l'asile : "Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués." Cela ne veut rien dire. C'était peut-être hier. »
 

Je ressors plutôt mitigé de cette lecture. Dans un premier temps, j'ai ouvert le bouquin et j'ai tenté de me plonger dans l'histoire. Première surprise, je découvre un roman écrit à la première personne et d'une manière presque trop simpliste, j'avais l'impression d'être dans la tête d'un enfant. Puis, les pages défilent et je trouve qu'il ne se passe pas énormément de chose, je m'ennuie un peu. Finalement arrive la seconde partie et je commence à apercevoir une certaines possibilité d’interprétation.

Le souci avec ce roman c'est que j'ai eu du mal à le décoder. Après ma lecture, n'ayant finalement pas grand chose à en dire et ne comprenant pas vraiment où voulait en venir l'auteur, je suis partie fouiller sur le net afin d'en savoir plus.

J'ai finalement réussi à apprendre que ce roman fait partie d'une tétralogie intitulée "Le cycle de l'absurde" qui explique les fondements de la philosophie Camusienne : l'absurde. « L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde » dit Camus dans
Le Mythe de Sisyphe, cette phrase résume plutôt bien l'idée. Si j'ai bien compris, le conflit qu'il décrit est celui de l'Homme qui cherche désespérément un sens à sa vie mais qui ne parvient pas à en trouver dans le monde dans lequel il vit (La religion ne peut être une explication). Évidemment, ce sujet est beaucoup plus complexe que cela, mais pour avoir une véritable réflexion autour à mon avis il faudrait plutôt lire l'essai de Camus. Je me suis contenté de la page wikipédia de l'auteur (et je poursuivrais peut-être un jour avec des sites plus spécialisés)

Suite à mes recherches, beaucoup de choses prirent plus de sens. Meursault est un personnage très particulier, on ne connaît pas son nom et je ne me souviens pas avoir lu une quelconque description physique. Ce n'est pas le personnage auquel je me suis le plus attaché et pourtant je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir pitié de lui par moments. Il n'est pas comme les autres et semble constamment détaché. Il se réjouit pour des petites choses et ne réagit pas lorsqu'il devrait pourtant montrer une certaine émotion. Meursault est un étranger dans ce monde, d'où le titre du livre. 

En bref, ce roman fait partie de ces bouquins que je n'ai pas particulièrement pris du plaisir à lire mais qui après analyse et une certaines réflexion se révèle être pas si mal que cela. Je pensais finir cet article en vous disant qu'il ne me restera pas particulièrement en mémoire mais il semblerait qu'il met beaucoup plus marqué que ce que je pensais.  


EN SAVOIR + 



Édition : FolioPlus
Collection : Classiques  
Date de publication : 1942                     
Format : Poche                                              
Moyenne livraddict : 14,9
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE    

Avez-vous lu ce roman ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? 
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

La Passe-miroir, Livre II : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

24/05/2018

6 commentaires

Attention ! Ne lisez pas cet article si vous n'avez pas lu le tome 1.

Quatrième de couverture : 

Promue vice-conteuse par Farouk, Ophélie découvre à ses dépens les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citadelle. Entre les menace anonymes qui la visent, l'ambiguïté de son fiancé Thorn et ces inquiétantes disparitions à la cour, la jeune fille est contrainte d'enquêter : quelles vérités se cachent derrière les illusions du Pôle ?



J'ai acheté ce roman lors du Salon du livre de Paris (je devais le préciser, ne cherchez pas à comprendre pourquoi, je ne le sais pas moi-même), et j'ai eu quelque peu de mal à le sortir de ma PAL parce que je ne me souvenais plus vraiment du tome 1 (j'ai rectifié le tir avec celui-ci en écrivant un rapide résumé en prévision de ma lecture du tome 3). Heureusement, l'autrice a pensé à tous en ajoutant au début du roman un récapitulatif.

Dans ce second tome, on retrouve notre chère Ophélie qui après avoir vécu dans l'ombre va devoir faire son entré dans la cour et sera présentée officiellement comme étant la future femme de Thorn. J'adore ce personnage, c'est une héroïne maladroite et tellement attachante. Je trouve que parfois elle fait preuve de beaucoup de courage sans forcément sans rendre compte. On apprend également un peu plus à connaître Thorn, un personnage plutôt complexe qui est serte parfois très casse pied (oui, j'ai bien dit ça) mais que j'ai quand même beaucoup apprécié.

L'intrigue est vraiment prenante ! On va essayer via les personnages principaux de retrouver les disparus du Clairdelune (le titre est plutôt révélateur...). Mais il n'y a pas que cela, l'histoire emprunte plusieurs chemins qui finissent par se rejoindre. Le final est plutôt grandiose. Je déteste cette sensation de frustration une fois qu'on réalise qu'on ne connaîtra pas la suite immédiatement, mais soyons honnête lorsque cela se produit, c'est généralement que notre lecture a été excellente. Cela était le cas avec ce roman !

La chose la plus fabuleuse avec cette série, c'est l'univers. Christelle Dabos c'est le genre d'autrice à te donner une bonne grosse claque d'imagination. Que cela soit le monde, les clans, la magie... tout est si bien ficelé. J'ai d'ailleurs trouvé que son monde fait finalement partie intégrante de l'intrigue !

En bref, ce roman est une merveille. Je peux ajouter sans aucun doute cette série à mes séries chouchoutes de tous les temps. Les personnages, le monde, la magie, l'histoire... tout est absolument génial dans ce bouquin. Foncez sans hésiter, vous allez passer un super moment !

EN SAVOIR + 



Édition : Folio                          
Prix : 9€40                                                   
Format : Poche                                                
Moyenne livraddict : 18,6
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE    
 

Avez-vous lu ce second tome ? Qu'en avez-vous pensé ? Plus ou moins bien que le premier ? 
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

Un lundi sur Minaland #23

21/05/2018

12 commentaires

Le principe de ce rendez-vous est très simple, on rédige un article chaque lundi pour faire un petit compte-rendu de notre semaine passe. Généralement, j'essaye de vous parler des livres, films et séries que j'ai découvert.

Ce rendez - vous a été initié par Mallou. 
le récapitulatif des liens se fait dorénavant chez Galleane

Mes dernières lectures




Mon petit avis - La Passe-miroir, livre II de Christelle Dabos

Ce tome II a été une super belle découverte. Je n'ai pas était perdu comme je pensais l'être en ayant lu le premier tome depuis longtemps. Christelle Dabos a su me surprendre avec son intrigue et a su m'émerveiller avec son imagination. L'univers qu'elle a créé est incroyable. Je dois dire que cette fin m'a fait beaucoup de mal... Elle est beaucoup trop frustrante, je suis impatiente de lire le tome 3 !


Mon petit avis - L’Étranger d'Albert Camus

Un petit livre qui se lit plutôt rapidement. Meursault, personnage sans prénom, sans description physique, au caractère complètement détaché. Un personnage étrange dans un roman qui se nomme l'étranger. Si je ne dis pas de bêtise, Camus traite de l'absurdité de la vie humaine. Ce sujet est archi-complexe, je pense donc que la lecture d'une analyse de l’œuvre ne peut être que bénéfique. Malheureusement, ce roman ne m'a pas totalement convaincue, je suis contente de l'avoir lu mais il ne me marquera pas.


Lecture en cours 

 

 

Quatrième de couverture - Dracula

En arrivant dans les Carpates, le clerc de notaire londonien Jonathan Harker est épuisé par son périple. Mais son client et hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre lui a été retenue à l'auberge pour la nuit, an attendant de rejoindre le château en calèche. Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d'un crucifix et de guirlandes d'ail ? Malgré ces mises en garde, Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi faire frissonner. Mais enfin, tant de superstitions au cour du XIXe siècle ! Jonathan est un homme raisonnable...

Série 



Synopsis - Iron Fist

Après avoir disparu quelques années, Danny Rand revient à New York pour combattre les criminels qui en ont fait une ville corrompue, grâce à ses connaissances en kung-fu et la puissance destructrice de son poing..

Mon petit avis 

Après avoir regardé Defenders (où on retrouve Iron fist, Luke Cage, Jessica Jones et Daredevil) j'ai eu très envie de regarder la saison 1 d'Iron Fist et d'en savoir plus sur Danny Rand. Pour le moment j'apprécie beaucoup, l'univers autour de l'Iron Fist est vraiment génial. Je vous en reparle très bientôt.

Merci d'avoir pris le temps de lire mon article.
Je vous souhaite une très belle semaine !

La fortune des Rougon d'Émile Zola

20/05/2018

6 commentaires

Quatrième de couverture : 

La Fortune des Rougon est le premier volume de la série Le Rougon-Macquart. Le cadre est une petite ville appelée Plassans, qui correspond à Aix-en-Provence, où Zola a passé son enfance et une partie de la sa jeunesse, et à Lorgues, dans le Var, où se sont déroulés en décembre 1851 les événements insurrectionnels décrits dans le roman.

Le livre débute par la préface d’Émile Zola écrite à Paris, le 1er juillet 1871. Il nous y explique son projet. Il décrit dans ces 20 romans "l'Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second empire." La Fortune des Rougon est une introduction à toute sa fresque romanesque, il lui donne même comme "titre scientifique : les Origine". Zola décrit la société de son époque à travers une famille. Il va également mettre en pratique l'hérédité, celle-ci jouerait une double influence avec le milieu de vie sur l'individu.

Ce roman regroupe énormément d'informations, on y rencontre Miette, Silvère, Adélaïde Fouque et ses trois enfants qui engendrons les trois branches des Rougon-Macquart. La chronologie du roman est assez longue puisqu'on rencontre trois générations différentes (soit Adélaïde, ses enfants et ses petits-enfants). Ce premier volume débute la généalogie des Rougon-Macquart et fait clairement office d'introduction, il nous donne toutes les informations nécessaires pour débuter comme il se doit les romans suivants (tout en ayant une intrigue bien à lui).

Par sa densité La fortune des Rougon n'est pas une lecture facile, mais j'ai été très surprise par la plume de l'auteur (que j'ai pourtant déjà eu l'occasion de découvrir dans Thérèse Raquin). J'ai remarqué qu'il utilise beaucoup de virgule, donnant un ton assez particulier au texte.

Le contexte historique est très intéressant, Zola nous plonge dans une guerre qui oppose les républicains aux royalistes. L'intrigue se déroule durant le coup d’État de Napoléon. Nous observons les actions des Rougon-Macquart face à cet événement.

Zola a un don pour créer ses personnages, qu'ils soit mauvais, gentils ou naïfs. Certains m'ont choqué, d'autres m'ont attendri, vous ne pouvez pas rester de marbre face à ces personnages. Je ne vais pas vous en dire plus pour vous laisser le découvrir par vous-même.

Je ne peux décidément pas vous parler de Zola sans vous parler description. Je pense qu'il s'agit de la seule grosse difficulté que vous pourriez rencontrer dans votre lecture. Comme je vous l'ai dit plus haut, ce roman est vraiment très introductif, en plus de la trame principale, on rencontre beaucoup de personnage et on découvre leur histoire. J'ai lu le roman à mon rythme, le but n'étant pas de me dégoûter mais juste de découvrir l'univers de Zola. Et je suis très contente d'avoir enfin découvert ce roman.

En bref, Zola a une très jolie plume qui a su me transporter à Plassans aux côtés de ses personnages. Certains m'ont dégouté, d'autres m'ont touché. Les descriptions m'ont donné parfois un peu de difficulté mais j'avais très envie de connaître le fin mot de l'histoire.

Crédit information : Wikipédia,   BnF


EN SAVOIR +

Édition : Bibebook    
Mouvement : Naturaliste     
Date de publication : 1871                  
Prix : Gratuit                                                  
Format : Livre numérique                                              
Moyenne livraddict : 15,5
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE  |   TÉLÉCHARGER
 

J'ai une petite question, à votre avis est-il préférable de lire les Rougon-Macquart dans l'ordre ? 
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

16/05/2018

8 commentaires

Quatrième de couverture : 

451 degrés Fahrenheit représentant la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.

Après le meilleur des mondes d'Aldous Huxley, la lecture de Fahrenheint 451 s'imposait à moi logiquement. Avant même de débuter le roman, il faut l'avouer j'étais un peu du genre "comment osent-ils bruler des livres ?", et je m'imaginais sans bouquin... le cauchemar ! Puis, j'ai laissé une chance à l'auteur de me raconter son histoire.

Première surprise, sa plume, traduite mais pas moins particulière. J'avais l'impression d'avoir affaire à un poète. Texte joli mais par moments compliqué à suivre. La surprise passé, je m'y suis fait rapidement, et je trouve qu'un peu de changement ne peut faire que du bien.

Le personnage principal s'appelle Montag. C'est un pompier, non pas chargé d'arrêter le feu mais plutôt de l'allumer, pour bruler des livres. Nous allons suivre les pensés du personnage, ses doutes, ses peurs et ses colères. Il s'agit d'un adulte (un trentenaire, si je ne dis pas de bêtises), mais j'avais l’impression par moments de voir un enfant, ou du moins une personne beaucoup plus jeune, plus fragile et ignorante.

L'auteur ne nous dévoile finalement que très peu de chose sur ce monde et sa société, j'avais l'impression que Montag était enfermé dans une bulle, nous éloignant par la même occasion des autres humains qui peuplent son monde. Dans le roman, on ne rencontre pas plus de sept personnages, et encore, plusieurs font plutôt office de figurants. L'ambiance était également très pesante, et j'ai trouvé que l'auteur utilisait le bon ton et les bons mots pour nous faire ressentir les émotions de Montag.

La réflexion autour du livre et de la quête du bonheur était très intéressante. L'interdiction de lire pour empêcher la population de débattre sur certains sujets, de douter, de se sentir mal... Une idée que je ne peux logiquement pas concevoir. En tant que lectrice, j'ai été logiquement touché par ce sujet et je vous recommande chaudement de lire ce roman.

En bref, une écriture très poétique, un monde où les livres sont proscrits et une réflexion autour du livre très intéressante. Un classique dystopique que je vous conseille fortement de lire.



EN SAVOIR + 



Édition : Folio
Collection : SF                      
Prix : 5€90                                               
Format : Poche                                              
Moyenne livraddict : 15,7
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE    
Avez-vous déjà lu ce roman ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ?
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

Un lundi sur Minaland #22

14/05/2018

12 commentaires

Le principe de ce rendez-vous est très simple, on rédige un article chaque lundi pour faire un petit compte-rendu de notre semaine passe. Généralement, j'essaye de vous parler des livres, films et séries que j'ai découvert.
 
 
Ce rendez - vous a été initié par Mallou. 
le récapitulatif des liens se fait dorénavant chez Galleane

Ma dernière lecture

 
La fortune des Rougon d'Emile Zola : Ce roman est très dense et fait clairement office d'introduction à la série des Rougon-Macquart. Zola a donné comme "titre scientifique : Les Origines" à ce roman, et je trouve que ce simple mot définit assez bien La fortune des Rougon. Il donne les grandes lignes de la généalogie qu'est la série des Rougon-Macquart. Ne vous attendez pas à sourire durant cette lecture, mais plutôt à être interloqué, dégouté, attristé... et si vous décidez de le lire, préparez-vous à de longues descriptions.
 
Pour ceux qui ont déjà lu plusieurs romans de la série, pour vous, serait-il plus judicieux de lire la série dans l'ordre ou non ?

Lecture en cours 



Quatrième de couverture - La Passe-miroir, Livre II 

Promis vice-conteuse par Farouk, Ophélie découvre à ses dépens les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Entre les menaces anonymes qui la visent, l'ambiguïté de son fiancé Thorn et ces inquiétantes disparitions à la cour, la jeune fille est contrainte d'enquêter : quelles vérités se cachent derrière les illusions du Pôle ?

Mon petit avis : 

J'ai lu 267 sur 700 pages, et je peux vous dire que j'adore ! L'autrice a vraiment une imagination débordante, et sait faire durer le suspense. Je suis hyper curieuse de découvrir la suite des événements. Pour tout vous dire, j'ai eu du mal à le lâcher pour venir vous écrire cet article.

Série 

 

Synopsis - The Rain 

Le monde tel que nous le connaissons n’est plus. En Scandinavie, une épidémie propagée par la pluie a éradiqué la population locale. Six ans après ce désastre, une sœur et un frère danois quittent le bunker où ils avaient trouvé refuge à la recherche de rescapés. Rapidement, ils intègrent un groupe de jeunes survivors dans une quête semée d’embûches guettant le moindre signe de vie, à travers une Scandinavie abandonnée.

Mon petit avis 

J'ai regardé la première saison de The Rain, une série originale Netflix danoise. Étant très fan des histoires post-apocalyptique, je me suis rapidement laissé tenter. J'ai bien apprécié cette première saison. Je me suis plutôt rapidement attaché aux personnages, même si par moments j'ai juste envie de leur crier dessus (c'est assez souvent le cas dès qu'il est question de survie). Les épisodes sont plutôt bien construits et nous donnent envie d'enchaîner avec les suivants. Petit bémol cependant sur l'intrigue très prévisible, j'ai deviné la plupart des gros points de l'intrigue. Par contre, je viens de me souvenir que la fin m'a bien surprise, je suis très curieuse de voir comment la série va évoluer.

Merci d'avoir pris le temps de lire mon article.
Je vous souhaite une très belle semaine !