Jane Eyre de Charlotte Brontë

30/06/2018

2 commentaires


Quatrième de couverture :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Crédit/source - Livraddict


Je ne m'attendais pas à être aussi fasciné par cette lecture. En fermant ce livre, j'étais contente de l'avoir découvert. Après deux semaines à suivre la vie de Jane Eyre, je peux enfin vous donner mon avis sur l’œuvre de Charlotte Brontë.

Je pensais retrouver dans ce livre ce qui m'avait plu dans Orgueil et Préjugés. C'était une grave erreur, ces deux romans sont très différents, ils abordent des sujets parfois similaires mais de différentes manières. De plus, la période n'est pas exactement la même. Toutefois, il est intéressant de voir les différences sociales.

Jane Eyre est écrit sous la forme d'une autobiographie, le personnage principal nous livre sa vie. D'après le dossier qui complète mon édition, Charlotte Brontë partage certaines de ses expériences à travers l'histoire de son personnage. Ainsi, le "je" utiliser peux parfois représenter à la fois Jane et Charlotte.

Ici, Charlotte Brontë évoque plusieurs sujets. Un de ceux qui me paraît le plus présent dans le roman est la religion. Apparemment, au moment de la sortie, ce roman a été catalogué "d'anti-chrétien" par certains lecteurs. Je ne suis pas chrétienne, et je ne suis pas spécialiste de la question, mais je trouve que bien au contraire, ce roman juge plutôt les êtres humains qui prennent comme excuse de leurs actes les textes religieux. Ici, l'autrice critique par exemple l’hypocrisie de certains ecclésiastiques, autrement dit, elle juge l'Homme et non pas la religion en elle-même. À mon avis, le souci à l'époque était surtout le questionnement que posé ce roman, et je pense que certains passages ont pu choquer l’Angleterre victorienne.

La chose qui m'a le plus intrigué dans ce livre n'est autre que le côté prémonitoire. Dans sa vie, Jane a beaucoup fait attention à ses rêves et aux différents signes superstitieux. Je l'avais déjà compris avant de lire le dossier des "clefs de l’œuvre", mais celui-ci me l'a encore plus fait comprendre. De plus, le roman possède une ambiance très particulière, je vous ai parlé plus haut d'orgueil et préjugés, et bien l'ambiance est totalement opposée dans Jane Eyre. Au lieu d'un ton ironique, on retrouve une ambiance sombre et presque surnaturelle. Charlotte Brontë s'amuse à alterner imaginaire et réalité.

Dans ce roman, et je pense que vous le savez, l'intrigue se focalise également sur une histoire d'amour. Ce livre est beaucoup plus que ça, je trouve même que ce sujet n'est finalement que secondaire. Le roman se consacre surtout sur Jane qui depuis toujours tente désespéramment de trouver sa place, orpheline très jeune, elle ressemble à une sombre Cendrillon. Mais la ressemblance s'arrête là. L'histoire d'amour est loin d'être aussi simple, et sa vie est loin d'être aussi facile. Ce personnage m'a beaucoup perturbé, elle est très têtue mais également intelligente. Elle peut posséder une force incroyable mais également se laisser écraser facilement. Je me suis au fil des pages attaché à elle, même si je ne comprendrais jamais certaines de ses réactions.

On retrouve également dans ce roman le sujet de l'enfance, et plus particulièrement du traitement réservé aux enfants abandonnés, orphelins ou pauvres. Ils ne sont pas bien considérés, à croire que ce sont eux qui ont choisis d'être ainsi. De mon point de vue, tous les enfants sont égaux. Je ne jugerais pas plus sévèrement un orphelin qu'un enfant issu d'une famille riche. La méchanceté de certains personnages me dépasse.

Je vais une dernière fois vous parler du dossier présent à la fin de mon édition. Je l'ai trouvé vraiment très intéressant, et je vous le recommande si vous avez envie d'approfondir un peu le sujet (par contre, si vous décidez de prendre mon édition, je vous conseille de ne pas lire la quatrième de couverture qui est un peu trop révélatrice.). J'ai appris certaines choses sur les enfants Brontë qui expliquent pas mal les choix fait par l'autrice. 

Comme vous pouvez le voir, il y a des centaines de choses à dire au sujet de ce livre. Je vais m'arrêter là pour ne pas trop en révéler. Le seul bémol que j'ai pu ressentir durant ma lecture, c'est la taille du roman. Il fait quasiment 700 pages et je peux vous dire qu'à la fin de l'histoire, j'avais l'impression d'être resté beaucoup trop longtemps dans la tête de l'héroïne, mais après coup, je me demande si ce n'est pas un point positif. N'est-ce pas finalement ce que l'on souhaite d'être complètement immergé dans une histoire ?

En bref, un roman assez long qui peut dérouter au premier abord. Jane Eyre nous livre sa vie par le biais de la plume très poétique de Charlotte Brontë. Parmi les nombreux sujets présents dans ce livre, la religion, l'enfance et la quête de soi sont ceux qui m'ont le plus marqué. J'en ressors ravi d'avoir découvert ce récit si étrangement fascinant que je vous recommande chaudement.


En savoir +


Édition : Pocket
Collection : Classique
Format : Poche
Prix : 5€60
Moyenne livraddict : 17,4

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE   


Avez-vous lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensez ?
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

TAG | Portrait Chinois Livresque

27/06/2018

10 commentaires


Hello, Hello !

J'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour un tag. J'ai très gentiment était tagué par Plouf (je ne connais pas son prénom, honte à moi...). Si vous aimez rire allez faire un tour sur son blog, vous allez voir, fou rire assuré.  Je ne vais pas m'embêter à vous expliquer ce tag, je pense que le titre est assez explicite. Bref, j'arrête de blablater et je vous laisse lire la suite !

1) Si j'étais un livre, je serais...


On commence déjà avec une question difficile. Attendez... Je viens d'avoir une illumination. Clairement, si j'étais un livre je serais L'Histoire sans fin de Michael Ende. Premièrement parce qu'un roman qui ne se finit jamais c'est un peu le rêve de tout lecteur (à condition qu'il soit bien, évidemment). Deuxièmement parce que l'idée de pouvoir entrer dans un roman c'est encore plus fou et enfin parce que j'ai beaucoup apprécié ce roman ! Je voulais vous mettre le lien de ma chronique, mais comment dire... Cet article est horrible, je suis limite en pleurs face aux horribles fautes de  syntaxe et d'orthographes (le pire c'est que l'article ne date que de deux ans, j'avais quand même 18 ans...), je vous le laisse ici quand même, ne me jugez pas trop sévèrement.


Quatrième de couverture :

Bastian, un garçon de dix ans, déroba un jour un livre ancien qui le fascinait et se réfugia au grenier pour le lire. Un livre pas comme les autres...Il y était question d'un pays fantastique où vivaient une toute petite impératrice, des elfes, des monstres, un garçon à la peau verte...Un pays menacé de mort et rongé par un mal étrange. Et voilà que Bastian, irrésistiblement entrait dans l'histoire, une histoire fantastique qui recommençait avec lui, L'Histoire sans fin... Le roman de Michael Ende est un plaidoyer passionné pour le droit de fantaisie, à l'imagination, un rêve, dans un monde où ils n'existent presque plus.

Crédit/source - Livraddict

2) Si j'étais une couverture, je serais...


Après quelques minutes de réflexion, je pense que je ressemblerais à l'une des couvertures de la collection Les Classiques de Poche des Éditions Le Livre de Poche.


 

3) Si j'étais une maison d'édition, je serais...


Sans hésiter, Le Livre de Poche, Pocket et Folio. Je préfère être un poche pour que les lecteurs puissent m'avoir plus facilement. Plus sérieusement, les poches me sauvent la vie (l’ergonomie et le prix).


4) Si j'étais un auteur(e), je serais...


TOLKIEN !!!! Je ne sais pas s'il est réellement nécessaire que j'explique mon choix... Franchement, c'est le papa anglais de la fantasy. J'essaye d'écrire en ce moment, et j'ai pour projet d'écrire un roman de fantasy (que je ne publierais pas forcément), mon choix est donc logique. En gros, je révérais d'avoir le niveau de ce maître de la fantasy.

http://fr.jrrtolkien.wikia.com/wiki/Accueil

C'est ce gars qui a créé la Terre du Milieu et qui a inventé entre autres le Sidarin ! 

5) Si j'étais un Best-seller, je serais...


Harry Potter à l'école des sorciers ! Avouez-le, vous l'attendiez celui-là ! Cette saga m'a fait vibrer, et même si je l'ai découverte d'abord par les films, j'aime énormément la saga papier. 

 

6) Si j'étais un personnage féminin, je serais...


Cath de Fangirl de Rainbow Rowell parce qu'il s'agit du personnage féminin qui me correspond le plus, même si on est évidemment pas les mêmes. Soit dit en passant, Fangirl est un très bon roman, je vous le recommande fortement (les gars... C'est une véritable catastrophe, je pense que je vais devoir corriger les fautes d'orthographe des articles qui datent de 2016. Comment est-ce que j'ai pu faire autant de fautes ? Le bon côté dans tout ça, c'est que j'ai progressé en deux ans. Inutile de vous mettre le lien de mon article, vous méritez mieux que ça)


 

Quatrième de couverture : 

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Show, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde - ses profs, sa famille et sa colocataire - méprise la fan-fiction.

Crédit/source - Babelio
 

7) Si j'étais un personnage masculin, je serais...


Alors là... Je n'en sais vraiment rien ! Mais j'aimerais bien être Thomas de la Saga l'épreuve de James Dashner parce qu'il s'agit d'un personnage très courageux et fidèle. Le deuxième point me ressemble, par contre pour le courage on repasse... 


8) Si j'étais une quatrième de couverture, je serais...


Celle du premier tome d'à la croisée des mondes de Philip Pullman. Je ne me livre pas facilement, étant donné que cette quatrième de couverture en révèle que très peu sur l'histoire, je trouve qu'elle me va bien. 

« Quand Roger, le meilleur ami de Lyra, disparaît, victime des ravisseurs qui opèrent dans tout le pays, elle n'hésite pas à se lancer sur ses traces. Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la croisée des mondes. »


9) Si j'étais un accessoire de lecture, je serais...


Je dirais un marque-page pour la simple et bonne raison que je ne connais pas d'autre accessoire de lecture...


10) Si j'étais un(e) booktubeur(se), je serais...


Désolé, je vais devoir passer ce point. J'en ai vraiment aucune idée !


11) Si j'étais une saga, je serais...


La passe-miroir de Christelle Dabos parce que j'aime cette saga tout simplement et que je suis frustré de ne pas avoir le tome 3. Rien à ajouter.

 

Quatrième de couverture : 

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Crédit/source - Livraddict



12) Si j'étais un classique, je serais...


Je vais un peu copier Plouf, mais promis j'aurais répondu par ce titre même sans avoir lu son article. Je serais sans hésiter, Orgueil et préjugés, un bouquin que j'ai adoré (pour en savoir plus sur mon avis, c'est par ici).


Quatrième de couverture

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Crédit/source - Livraddict


13) Si j'étais un marque page, je serais...


Un bout de papier ou un marque-page "angle" fait maison. C'est assez simple, je n'ai quasiment aucune "vrai" marque-page, tout ce qu'il me faut c'est un petit truc à mettre entre les pages (qui de préférence, n'abime pas mon livre).


 C'est cadeau ! Petit tuto pour faire votre marque-page "angle" (que j'ai pris ici)


C'est tout pour ce tag ! Je vous invite à le reprendre si vous ne l'avez pas encore fait. Encore merci à Plouf de m'avoir tagué et merci à vous d'avoir lu cet article ;)

Un lundi sur Minaland #28

25/06/2018

4 commentaires

Le principe de ce rendez-vous est très simple, on rédige un article chaque lundi pour faire un petit compte-rendu de notre semaine passé. Généralement, j'essaye de vous parler des livres, films et séries que j'ai découvert.


Ce rendez - vous a été initié par Mallou. 
le récapitulatif des liens se fait dorénavant chez Galleane

- Ma dernière lecture - 


 

Mes petits mots - Jane Eyre de Charlotte Brontë

Il m'a fallu deux semaines pour venir à bout de l'autobiographie de Jane Eyre (et la raison est davantage liée au fait que je ne me sois pas assez posé pour lire). Cette lecture s'apparente à un ascenseur émotionnel, tantôt ennuyée par les longueurs, tantôt passionnée par l'histoire, j'ai globalement beaucoup apprécié ma lecture.

- Ma lecture en cours -


 



Quatrième de couverture : 

Quelque part en Suède, Alex et sa fille Smilla se promènent sur un îlot situé au milieu du lac Cauchemar. Son épouse Greta les attend dans la barque amarrée au rivage. Mais la jeune femme s'endort et à son réveil, elle ne les trouve pas. De retour au village, elle décide de se rendre au commissariat. Pourtant, le policier prétend qu'elle n'est pas mariée et n'a jamais eu d'enfant.
Source - Livraddict 



Merci à Netgalley et les éditions Presse de la Cité pour cette lecture.


- Anime - 

Synopsis - Les enfants de la baleine

Dans un monde post-apocalyptique où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau, la Baleine de Glaise, vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce. De l’autre côté, les humains normaux, les encadrent et les soutiennent. Pour ceux qui dépassent les 61 ans, ils intègrent le Conseil des Anciens et accèdent aux vérités cachés. Ainsi nous suivons le quotidien du jeune Chakuro chargé de rédiger les chroniques de la Baleine de Glaise et d’autres jeunes dont la vie va être bouleversée par l’attaque d’un autre vaisseau.


Mon petit avis 

Je continue toujours ma découverte de Naruto mais parallèlement j'ai eu envie d'une autre histoire. J'avais déjà beaucoup entendu parler Des enfants de la baleine et j'ai lancé le premier épisode sans vraiment savoir ce qui m'attendait. Verdict : J'en suis au milieu de la première saison et j'aime beaucoup l'histoire. Les couleurs et les dessins sont très doux et contraste beaucoup avec les événements et les révélations. Un anime que je juge pour le moment de très touchant !


Je vous souhaite une excellente semaine.
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :).

7 Lettres d'Olivia Harvard

20/06/2018

8 commentaires

Quatrième de couverture : 

Une lettre est glissée sur le corps sans vie de Colton Crest. L'assassin offre au meilleur ami de la victime, Eliott, un jeu cruel : un jeu de piste pour lui faire découvrir la raison de l'absence de Colton le mois précédant son décès, et comprendre comment il aurait pu empêcher le funeste destin de son ami. Eliott se lance à la recherche de ces six autres lettres disséminées.

Avant toute choses, je dois remercier Netgalley et les Éditions Hachette pour cette lecture ! 

Je ne vais pas passer par quatre chemins, et vous dire clairement que j'ai adoré ce roman ! Je ne lis jamais de thriller mais j'aime beaucoup regarder des films du genre. Grâce à ce bouquin, je pense que je m'y pencherais davantage dorénavant. 7 Lettres est un Thriller (je pense que vous l'aviez compris) jeune adulte qui m'a énormément surprise!

Tout d'abord, j'ai beaucoup apprécié le personnage principal. Eliott a 18 ans et vient tout juste de finir le lycée. La mort de son meilleur ami l'a complètement anéantie (heureusement, j'ai envie de dire) et ce jeu que l'assassin semble joué ne va pas réellement l'aider. Il est prêt à tout pour découvrir ce qui est arrivé à son ami. Je me suis beaucoup attaché à ce personnage  pour sa personnalité mais également pour son histoire. On peut dire qu'il n'a pas eu énormément de chance, avec sa mère qui les quitte son père, sa sœur et lui alors qu'il était très jeune, et maintenant la disparition de son meilleur ami.

Évidemment on rencontre également d'autres personnages, mais je n'ai pas envie de vous gâcher la surprise. C'est pour cela que je me contenterais de dire que les personnages secondaires sont tout aussi bien construits qu'Eliott. Durant ma lecture, je n'ai pas arrêté de les suspecter les uns après les autres, j'étais un peu comme Eliott à la recherche du meurtrier.

Plus on avance dans les pages, plus on se pose des questions qui font écho aux pensées d'Eliott. J'ai vraiment adoré ce jeu de piste (même si adoré n'est pas forcément le mot approprié) qui donne un très bon rythme au roman. Je ne me suis pas ennuyé, j'étais plutôt dans le même étant d'esprit que le personnage principal, je voulais trouver qui était le coupable et pour quelle raison il avait assassiné Colton Crest.

La chute de l'histoire m'a mis une énorme claque ! J'ai réussi à comprendre un point de la résolution mais j'étais loin de me douté du reste. Franchement, je tire mon chapeau à l'autrice qui a su me berner du début à la fin.

En bref, l'idée du jeu de piste est une très bonne idée qui permet au roman d'avoir un très bon rythme. Je me suis énormément attaché au personnage principal Eliott. La fin du roman m'a énormément surprise. Je ne peux que vous recommander ce livre, en espérant qu'il vous plaira autant qu'à moi !


EN SAVOIR + 



Édition : Hachette                       
Collection : Bloom                                               
Format : Ebook                                                
Moyenne livraddict : 15,9
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE    
 

Avez-vous lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensez ?
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

Un lundi sur Minaland #27

18/06/2018

12 commentaires

Le principe de ce rendez-vous est très simple, on rédige un article chaque lundi pour faire un petit compte-rendu de notre semaine passé. Généralement, j'essaye de vous parler des livres, films et séries que j'ai découvert.


Ce rendez - vous a été initié par Mallou. 
le récapitulatif des liens se fait dorénavant chez Galleane

-- Côté lecture --

 

Mes petits mots - Jane Eyre de Charlotte Brontë

Le roman fait un total d'environ 690 pages. Si je ne dis pas de bêtise, j'en ai lu 350 la semaine dernière. Je n'ai pas énormément lu en fin de semaine ce qui explique que je ne l'ai pas encore fini. 

J'aime beaucoup l'histoire pour le moment. Jane Eyre nous livre sa vie. J’apprécie l'intrigue et je suis curieuse de lire la suite. L'ambiance est très étrange, je ne m'attendais pas à cela et je suis très intrigué par une certaine chose que je ne peux évidemment pas vous révéler, j'ai hâte d'en savoir plus. 

-- Ma lecture en cours --






Quatrième de couverture :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.
Crédit - Livraddict




 -- Anime -- 




 

Synopsis - Naruto 

Il y a douze ans de cela, un terrible démon-renard dévastait le village de Konoha. Vaincu par les ninjas, l'esprit du démon fut scellé dans le corps d'un bébé : Naruto, qui a pour ambition de devenir un "Maître Hokage" afin d'être reconnu par ses pairs.

Crédit - Allociné

Mon petit avis : 

J'ai découvert Naruto quatre mille ans après tout le monde. Pour tous vous dire, j'avais déjà débuté les mangas mais je me suis arrêté au septième tome je crois. Du coup, j'ai essayé de reprendre l'histoire avec l'anime, c'est-à-dire à peu près au milieu de la saison 2. Franchement, je ne pensais pas autant apprécié l'univers des ninjas, mais je suis loin d'être une experte, d'ailleurs je n'arrête pas d'exaspérer mon petit frère à tenter de me rappeler les prénoms des personnages (et c'est évidemment lui qui m'a initié à Naruto). Bref, j'aime beaucoup et je pense que je regarderai sans doutes d'autre anime sur Netflix !



Je vous souhaite une excellente semaine.
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :).