Je suis une ambassadrice d'Anima - Avis tome 2

28/12/2018

6 commentaires

Bonjours lecteurs,

Aujourd'hui je vous retrouve pour un article dédié à Anima, la saga écrite par Mary Sara. Je suis très fière de vous annoncer que je suis l'une des ambassadrices de cette histoire (avec Aux petits Bonheurs et Liseuse Fantasy). Vous l'avez peut-être remarqué, j'ai depuis quelques semaines ajouté mon logo dans la barre latérale à droite du blog. Je suis très heureuse et fière d'avoir été choisis par l'autrice.

Mary nous a gracieusement envoyé le second tome en avant première. En vue de la fin du tome 1, j'étais plus que ravie de pouvoir me plonger dans cette suite. Pour ceux qui n'auraient pas lu le premier tome, je vous renvoie à mon article qui lui est dédié : c'est par ici ! Je ne pense pas que cet article pourrait véritablement vous spoiler le premier tome, mais par prévention je vous conseil de ne lire que le dernier paragraphe qui résume rapidement mon avis global (spoiler alerte : j'ai adoré !).



Je vais commencer par vous dire que j'ai tout simplement adoré ma lecture ! Je m'excuse d'avance si cet article prend malencontreusement des accents de propagande...

Nous allons débuter par la chose la plus simple. En quoi, selon-moi ce tome-ci m'a bien davantage plu que le premier ? La réponse est facile à formuler : il ne s'agit pas d'un tome introductif. Dans cette suite, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. On passe de révélation en révélation. Mais bien évidemment, nous n'avons pas toutes les réponses à nos question.

Ce deuxième tome est très addictif. On a souvent un sentiment d'inachevé à la fin des chapitres. Nous suivons un personnage, puis, lorsqu'il s'apprête à faire une découverte importante, nous passons à un autre. La frustration est présente, mais pas nécessairement dérangeante puisque chaque personnage un intéressant, ils sont tous plus ou moins impliqué dans l'avancer de l'intrigue. Cela nous donne que plus envie de poursuivre notre lecture.

Dans Anima, il y a énormément de personnage. Cela ne me dérange pas, bien au contraire, néanmoins je ne suis pas très forte pour mémoriser le nom des personnages et leur fonction dans l'histoire. Mais l'auteure a pensé à tout, elle nous a écrit une liste plus ou moins détaillé, qui m'a beaucoup aidé lors de ma lecture. De même, étant donné qu'il y a eu quelque petit soucis au niveau de la photocopie de la carte de Terhae, elle l'a gentiment publié sur son site.

J'ai adoré apprendre à mieux connaître les personnages. Parfois c'était grâce aux épreuves auxquelles ils sont confrontés et d'autres fois par le simple fait de les suivre. Malgré la quantité plutôt importante des personnages, je suis parvenue à m'attacher à chacun d'eux. Les nouveaux m'ont beaucoup plus et apporte beaucoup à l'histoire. 

L’interaction adulte/enfant est une chose que j'aime tout particulièrement dans Anima. D'une part, nous suivons aussi bien les adultes que les enfants. D'autre part, l'enfant n'évolue pas seul, bien au contraire. C'est pourquoi j'ai beaucoup apprécié les passages avec Lekhal et les enfants dans ce deuxième tome. Je pense que cela rend l'histoire bien plus crédible. 

Dans ce second tome, nous découvrons bien davantage Terhae. Comme je vous l'ai déjà dit dans l'article sur le tome 1, selon-moi l'univers est à la base de l'intrigue (un peu comme la passe-miroir). En effet, c'est finalement bien la disparition des enfants et l'oublie des parents qui poussent les élus à rechercher des réponses. On découvre en même temps qu'eux la vérité sur Terhae. J'ai apprécié absolument tous les nouveaux lieux que l'on découvre. Chacun porte une histoire importante qui nous en apprend plus sur l'univers et l'histoire en générale. 

Une lectrice a décrit Anima comme étant une quête initiatique, je trouve cela très juste. La quête de l'Anima semble métaphoriser la découverte de soi, ce qui correspond généralement à l'adolescence, la période des doutes et des questionnements.

En bref, cette saga est une véritable bouffée d'air frais et ce second tome le confirme. Il nous livre de nouvelles informations sur l'univers, mais surtout c'est l'occasion de connaître davantage les personnages qui sont tous plus attachant les un que les autres. Anima se démarque par l’interaction entre des personnages de génération différente et par une réflexion sur l'enfance. Une saga fantasy que je vous conseille vivement de débuter !

PS : pour le moment le second tome n'est pas encore disponible, mais n'hésitez pas à vous procurer le premier tome sur le site de l'autrice et d'en parler ;) (j'ai oublié de vous dire qu'elle c'est auto publié...). 

J'espère que cet article vous a donné envie de poursuivre ou de débuter la saga ;). 
Je vous remercie d'avoir pris le temps de le lire. 
Très bonne lecture à vous ! 

Frankenstein de Mary W. Shelley

25/12/2018

4 commentaires

Bonjour lecteurs,

Je reviens aujourd'hui pour vous parler d'un livre que j'ai lu depuis un petit moment maintenant. Il s'agit de Frankenstein écrit par Mary W. Shelley. J'ai toujours voulu découvrir cette œuvre pour comprendre les origines du monstre de Frankenstein.


- Résumé -

« Victor Frankenstein ! C'est l'inventeur, le savant maudit ! A quinze ans, il est témoin d'un violent orage foudre, traînée de feu, destruction d'un chêne... Son destin est tracé. Après des années de labeur, il apprend à maîtriser les éléments ; l'alchimie est pour lui une seconde nature. Bientôt il détient le pouvoir de conférer la vie à la matière inerte. Nuit terrible qui voit la naissance de l'horrible créature faite d'un assemblage de cadavres... » 

- Mon avis -

Dans un premier temps, j'ai beaucoup aimé la manière dont est raconté l'histoire. Le roman débute par la correspondance entre Walton et sa soeur. Il lui racontera sa rencontre plutôt incongrue avec Victor Frankenstein. On apprend alors que son ami à un terrible secret à partager, c'est comme cela que débute le récit de sa vie.

Frankenstein crée un monstre, je pense que nous sommes beaucoup à le savoir avant même de lire cette histoire. Néanmoins, cela n’a pas réellement d’importance parce que l’effet de surprise n'est pas ce qui fait, selon moi, la richesse de ce livre. Je me suis davantage intéressée à l’aspect psychologique. Le personnage du monstre est sans aucun doute le plus intéressant à analyser. Ses réflexions, bien que souvent très manichéenne, sont l’occasion de traiter des sujets comme l'idée de la vie, de la mort, du bien et du mal, du jugement etc.

Je ne me suis attachée à aucun personnage, bien que j’ai ressentie de la pitié pour Frankenstein, il ne m’a pas particulièrement plu. C’est assez étrange parce que d’ordinaire, si je ne m'attache pas aux personnages, ma lecture me semble ennuyeuse, ou du moins, j’ai du mal à rester attirer par l'histoire.

Pour finir, j'ai bien aimé la plume de l'autrice. Malgré certains passages plutôt denses, elle reste assez fluide. Évidemment, je ne parle ici que de la traduction.

En bref, je suis très contente d'avoir pu découvrir l'origine du monstre de Frankenstein. Ce roman nous questionne sur énormément de sujet propre à la nature humaine. J'ai été à la fois fascinée et effrayée par la création de Mary W. Shelley.

J'espère que cet article vous a plu. Merci d'avoir pris le temps de le lire. 
N'hésitez pas à me donner votre avis sur le livre si vous l'avez lu ;) !

[retour séries] Spécial Frisson - The haunting of hill house et Les nouvelles aventures de Sabrina

18/12/2018

8 commentaires

Bonjour lecteurs !
Je reviens aujourd'hui pour un article série. Néanmoins, avant cela, je tenais à vous faire part d'une petite décision que j'ai prise. Je me suis dit qu'il étant temps d'essayer d'être plus régulière sur mon blog, afin de m'organiser au mieux, j'ai décidé de me fixer des jours de publications : le mardi et le vendredi. Les vacances arrivent très bientôt, je n'ai donc pas trop d'inquiétude pour les semaines à venir, mais j'espère de tout cœur réussir à faire vivre le blog en période scolaire (je reprends le 14 janvier avec mes partiels...).

Sinon, pour en revenir au sujet principal de cet article, j'ai décidé de vous présenter deux séries d'horreur. La première série m'a réellement fait très peur, dès qu'il s'agit de maison hantée et donc d'esprit/fantôme, je suis très rapidement effrayée. La deuxième est plutôt glauque et vraiment très étrange. Pour en savoir plus, je vous laisse cliquer sur "lire la suite". Ce n'est pas comme-ci les titres des séries étaient dans le titre de l'article... (merci de faire comme-ci ce n'était pas le cas, pour ceux qui n'auront pas compris l'ironie)


Dans The Haunting of Hill House on suit une famille et les conséquences qu'engendra leur déménagement dans la maison des Hill (clairement, le titre est très explicite). Je vous le répète, je n'apprécie pas du tout les histoires de fantôme, pourquoi ai-je quand même décidé de regarder la série ? C'est une très bonne question, peut-être parce que je suis folle...

Plus sérieusement, la raison principale est que ma mère tenait à la regardait. Étant une fille très attentionnée, je me suis dévouée pour la visionner avec elle. J'aurai pu arrêter dès mes premiers sursauts d'effrois, mais voyez vous, la curiosité m'a poussé à continuer. D'épisode en épisode notre esprit est complètement torturé, lorsque l'on pense avoir découvert une chose, la scène suivante nous démontre le contraire.

Malgré cela, la fin n'est pas très surprenante, mais elle ne déçoit pas pour autant. Elle nous montre simplement qu'on a tourné en roue du début à la fin, ce n'est qu'à la fin de la série, qu'on est en quelque sorte libéré de ce labyrinthe et c'est les flashback qui ont permis sa création. On passe sans arrêt du présent au passé, la caméra insiste particulièrement sur cet aspect. Ainsi s'enchaînent les pièces du puzzle que l'on tente de rassembler pour comprendre toutes ses choses étranges qui arrivent aux personnages. On est véritablement immergé dans cette ambiance pesante qui transparait dans la colorimétrie grisonnante de la série.

Le plus intéressant c'est que la série n'a pas pour simple but de nous faire peur, elle traite de plusieurs sujets difficiles comme la mort, le deuil ou l'addiction. On s'attache aux personnages malgré leurs défauts et évidemment on est touché par leur histoire. Pour toutes ces choses, je vous recommande fortement cette série, mais accrochez-vous...


Lorsque j'ai vu que Netflix aller sortir Les nouvelles aventures de Sabrina, j'ai sauté de joie. J'aimais beaucoup l'ancienne série, j'avais donc hâte de voir cette nouvelle version. Finalement, j'ai pu lire certains articles qui insistaient sur le fait qu'elle s'inspire des comics, et donc qu'elle n'aura rien à voir avec la série de mon enfance. Quelques peu déçu, j'ai quand même décidé de lui laisser sa change. Honnêtement, je ne sais toujours pas si c'était une bonne idée...

J'ai eu quelques problèmes avec l'univers des sorcières. On est vraiment très loin de celui d'Harry Potter. Malgré tout, j'avais envie d'en savoir plus sur Sabrina. C'est une jeune fille tiraillait entre ses ami(e)s et sa famille. En effet, étant mi-humaine, mi-sorcière, le jour de 16 ans, elle devra choisir entre l'un de ses deux mondes. J’apprécie sa manière de pensée, mais même si c'est ce personnage qui m'a en partie donnée envie de continuer, paradoxalement, elle m'a également donné envie d'arrêter... Elle est assez têtue et ne réfléchit pas du tout aux conséquences de ses actes. Néanmoins, les événements auxquelles elle va devoir faire face l'obligeront à grandir. La dernière scène m'a laissé quelque peu dubitatif, j’attends de voir le premier épisode de la saison 2 pour me faire un avis.

Comme je vous l'ai dit plus haut, j'ai eu un problème avec l'univers. Il m'a mise plus d'une fois mal à l'aise. La "religion" des sorcières est...atypique, elles vénèrent le Diable...  Je pense que cela explique déjà le sentiment que j'ai pu ressentir. Mais d'un autre côté, paradoxalement (oui, encore, mon avis est paradoxale !), de nombreuses scènes m'ont fait rire tellement elles paraissaient invraisemblables et évidemment cette "religion" est nuancée tout au long de la saison.

Cette série est très particulière, je vous conseille de regarder les premiers épisodes pour vous faire votre propre avis. Je tiens à préciser que certaines scènes sont assez gores, malsaines ou glauques. Personnellement, malgré mon avis mitigé, je suis très curieuse de voir ce que nous réserve la deuxième saison (même si je ne sais pas si je la finirai). 

PS : Je me suis rendu compte que j'utilisais que le terme "sorcière", sachez qu'il y a également des hommes.

C'est tout pour aujourd'hui. Avez-vous regardé ces séries ? Si, oui partagez-vous mon avis ? Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire mon article, à vendredi j'espère.