Dracula de Bram Stoker

1 juin 2018

2 Petits mots

Quatrième de couverture :

Jonathan Harker, jeune et brillant clerc de notaire, se rend pour affaires dans les Carpates, où réside son client, le comte Dracula. Celui-ci se révèle un hôte chaleureux et prévenant, mais la curiosité incite Jonathan à pousser son exploration de l'immense château toujours un peu plus loin. A travers les lettres qu'il lui envoie presque chaque jour, Mina, sa jeune épouse restée à Londres, découvre qu'une effroyable réalité se tapit dans l'ombre de la légende...

Je voulais lire ce roman depuis un petit bout de temps maintenant. Les vampires ont été l'une des premières créatures surnaturelles auxquelles j'ai été confronté dans mes premiers lectures jeunes adultes (ou YA). J'avais envie de connaître l'histoire de ce fameux vampire, le compte Dracula.

Avant de débuter ce livre, il faut savoir qu'il s'agit d'un roman épistolaire. Il regroupe des lettres mais également des extraits de journaux intimes. On découvre l'histoire sous le point de vue de plusieurs personnages principaux, Mina, Jonathan, Seward ou encore Van Helsing. J'apprécie beaucoup les histoires avec plusieurs points de vue, et l'idée des journaux intimes est excellente, cela nous permet de connaître les sentiments de nombreux personnages et d'apprendre à mieux les connaître.

Je me suis assez rapidement attaché aux personnages, même si j'ai trouvé que certains manquaient de nuance. Par exemple, Mina est une femme forte et intelligente, mais elle semble trop parfaite. Cela ne m'a pas empêché de bien l'apprécier. Je pense que le personnage qui m'aura le plus marqué est le professeur Van Helsing, un homme très intelligent qui est un peu le point central du groupe. Sinon, j'ai beaucoup aimé la relation qui unit tous les personnages.

L'intrigue est très bien menée, mais j'avoue avoir été très surprise, Dracula n'apparaît que très peu dans le roman. Il n'en reste pas moins le sujet principal. J'aurais beaucoup aimé retrouver un passage sous son point de vue, je pense que cela aurait pu être très intéressant.

On est ici en présence d'un vampire que je nommerais de traditionnel, autrement dit, Dracula n'est pas le plus sympa des personnages. Il fait un très bon antagoniste. On est loin des vampires gentils que l'on peut retrouver dans Twilight ou dans Le journal d'un vampire de L.J Smith (ou la série TV). La littérature jeune adulte nous a habitué à retrouver une sorte de nuance dans ces créatures, on rencontrait des vampires qui pouvaient être gentil ou méchant et généralement qui pouvaient vivre comme les humains. Ici, le vampire est une créature de la nuit profondément mauvaise qu'il faut combattre. On a également un rapport à la religion assez marquée.

Au final, la seule chose que je pourrais reprocher à ce roman, c'est sa lenteur. J'ai trouvé que beaucoup de passage était vraiment très long, ça a un peu ruiné le rythme du récit. Mais j'ai tout de même tenu à finir les 680 pages parce que l'histoire était quand même très sympa !

En bref, un roman que j'ai beaucoup apprécié découvrir. Des personnages assez attachant uni dans une même quête. Un méchant assez convaincant, mais j'aurais apprécié connaître ses pensées. Une intrigue bien mené, mais un rythme chamboulé par certaines longueurs. Un roman que je suis contente d'avoir découvert malgré la lenteur !


EN SAVOIR + 



Édition : J'ai Lu
Date de publication : 1897                     
Format : Poche                                              
Moyenne livraddict : 16,1
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE    
Avez-vous lu ce roman ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? 
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

2 commentaires:

  1. Personnellement, j'avais beaucoup aimé cette lecture. J'ai d'ailleurs trouvé quelques passages assez flippants pour voir s'il s'agit d'un roman épistolaire ! Bref, je suis contente qu'il t'ait plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, certains passages m'ont donné des frissons ! Désolé, je ne comprends pas ce que tu veux dire au sujet du roman épistolaire :/

      Supprimer