La ferme des animaux de George Orwell

15 juin 2018

2 Petits mots

Quatrième de couverture : 

Un beau jour, dans une ferme anglaise, les animaux décident de prendre le contrôle et chassent leur propriétaire. Les cochons dirigent la ferme comme une mini société et bientôt des lois sont établies proscrivant de près ou de loin tout ce qui pourrait ressembler ou faire agir les animaux comme des humains. De fil en aiguille, ce microcosme évolue jusqu'à ce qu'on puisse lire parmi les commandements : " Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. "
Le parallèle avec l'URSS est inévitable quand on lit cette fable animalière. A travers cette société, c'est une véritable critique du totalitarisme d'état que développe Orwell.


Ce bouquin j'avais envie de le découvrir depuis un très long moment (j'ai légèrement l'impression que c'est un peu le cas pour toutes mes lectures dernièrement). Je l'ai laissé attendre longuement dans ma PAL jusqu'à quelques jours où j'ai enfin décidé de me plonger dans ce court récit.

La ferme des animaux nous conte la révolution menée par les animaux dans la ferme du Manoir. Guidée par les cochons, et porté par le désir d'une vie où tous seraient égaux, ils réussissent à faire fuir les humains. Mais les cochons sont-ils véritablement honnêtes ?

Au départ, j'ai eu quelque peu du mal à entrer dans l'histoire, mais dès que ce fut le cas ma lecture a été toute suite plus fluide. Par le biais de ces animaux George Orwell nous livre une satire de la révolution russe ainsi que du régime de Lénine et évidement du totalitarisme en général.

L'auteur nous livre une fable qui est finalement très simple à lire. La difficulté réside seulement dans l'interprétation puisque l'auteur est assez subtile par moment (je suis certaine d'avoir loupé certains petits détails...). Toutefois, l'idée principale se comprend assez facilement.

Les personnages sont assez caricaturaux ce qui conduit à certaines scènes assez grotesque. Le fait qu'ils soit des animaux ne fait qu'accentué cet effet. Ce côté rend l'impact de l'information encore plus brutale. On retrouve également des scènes plus sérieuses, et émouvantes. 

En bref, George Orwell utilise la fable satirique avec brio, il nous démontre par le biais d'un texte simple où s’entremêlent plusieurs registres, l’horreur du régime totalitaire.

EN SAVOIR + 


Édition : Folioplus 
Collection : Classiques
Date de publication : 1945                    
Format : Poche                                              
Moyenne livraddict : 16,2
                                                                          

LIVRADDICT    |    GOODREADS    |    BOOKNODE    
Avez-vous lu ce roman ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? 
Merci d'avoir pris le temps de lire mon article :)

2 commentaires:

  1. Bon je vais essayer de le resortir de ma PAL, ta chronique me redonne envie :)

    RépondreSupprimer