Livre : Brexit Romance de Clémentine Beauvais

13/01/2021

6 commentaires


  
Hello !

Je ne vous parle que très rarement de romans contemporains sur le blog et c’est assez normal puisque je n’en lis que très rarement, préférant très largement découvrir des romans SFFF quand il s’agit de mes lectures personnelles. Je lis, également, des classiques, mais je ne vais pas vous mentir c’est généralement dans le cadre de mes cours. Le plus étrange, c’est que j’ai lu Brexit Romance pour l’un de mes cours justement : littérature de jeunesse. Rien qu’à l’idée de me dire que je devais lire un roman du 21ème siècle pour mes études, j’en étais déjà toute contente. C’est suffisamment rare pour être souligné. 
 

Genre : contemporain, romance
 
Éditions grand-format : Sarbacane
 
Éditions poche : J'ai lu - Gallimard (Pôle fiction)
 
Année de publication : 2018

 
Mais de quoi parle ce petit bouquin ? Le titre est assez transparent à certains égards, parce qu’on va véritablement parler romance et Brexit dans ce roman, mais pas forcément de la manière dont vous l’imaginez. On y suit plusieurs personnages. D’abord, Marguerite une jeune soprano de 17 ans ainsi que son professeur de chant Pierre Kamenec. Ces deux Français se rendent à Londres pour un concert de la jeune fille, mais dans l’eurostars, ils vont faire la rencontre indirectement d’un autre personnage principal, Justine, une étudiante anglaise, par le biais de Cannelle Fichin. Cette dernière va leur expliquer que Justin a créé Brexit Romance, une agence matrimoniale spécialisée dans les mariages blancs entre britanniques et français, manière de contrecarrer le Brexit. Il s’avère que les Marguerite et les deux français vont finir par la rencontrer et… Je m'arrête là pour la mise en bouche. C’est assez étrange comme histoire non ? Mais comme l’indique la quatrième de couverture, Romance is not dead ! A vous d’en faire vos propres conclusions…

Bon clairement l’enchaînement de l’intrigue n’a rien d’incroyable, dans le sens où, on se doute de la fin de l’histoire assez rapidement. Mais, sans vouloir être paradoxale, on est quand même parfois très surpris par les événements. Pour être plus claire, on se doute de la fin, mais les étapes pour y parvenir sont parfois très surprenantes.

Commençons parce que je n’ai pas aimé. C’est très simple, la seule chose qui ne m’a vraiment pas plus c’est que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. J’ai donc lu deux ou trois chapitres pour ensuite le laisser prendre la poussière, avant de finalement me reprendre parce que j’avais quand même une deadline à respecter. Mais finalement, j’ai fini par avoir envie de connaître la fin de cette histoire.

De plus, j’avoue que j’ai bien ri durant ma lecture, ce qui je pense m’a fortement réconciliée avec le roman. Il y a certains passages qui étaient si grotesques que je ne pouvais pas m’empêcher de pouffer de rire. Je tiens quand même à préciser que j’ai le rire facile. Donc si vous vous lancez dans le roman et que finalement vous ne riiez pas, ne me criez pas dessus s’il vous plaît.

J’allais dire que je m’étais finalement attaché au personnage, mais en vérité ce n’est pas le mot juste. Parce que, durant ma lecture, ils m’ont quand même pas mal cassé les pieds. Néanmoins, j’ai bien aimé leur évolution, notamment celle de Marguerite. Je n'arrêtais pas de lever les yeux aux ciels au début du roman face à ses réactions, mais à la fin de l’histoire, elle a sincèrement grandi. En fin de compte, je me suis bien attachée aux personnages… Pour Justin, je pense que c’est surtout son côté… hyperactif ? je ne sais pas trop comment le définir, mais on pourrait facilement l’imaginer courir de droite à gauche son téléphone à la main en pianotant à toute vitesse.

Sinon, l’ambiance du roman est vraiment particulier. Clémentine Beauvais fait beaucoup de références aux contes, ce qui rend certaines descriptions presque oniriques. Mais d’un autre côté, on est bien au 21ème siècle avec la présence envahissante des réseaux sociaux. Sans oublier les jeux de langages qui rendent les dialogues très réalistes même si parfois un peu artificiel, dans le sens où l’autrice semble caricaturer certaines habitudes langagières, aussi bien des français que des anglais. A la fin de ma lecture, je crois que je me suis dit une phrase du style : “ok. mais c’était quoi ce livre ?!”. Avec du recul, je pense que j’ai bien aimé mon voyage, et c’était plutôt cool de sortir de mon style de lecture habituel. 
 

Mots clefs :

Contemporain - Angleterre - Romance - Loufoque

 
C'est tout pour cet article.
A mercredi prochain,
Imane.

6 commentaires:

  1. J'ai ce livre dans ma PAL depuis peu et j'ai vraiment envie de le découvrir parce qu'il semble original grâce à la plume de Clémentine Beauvais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est définitivement très original ;) ! J'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer
  2. Oh, c'est vrai que c'est super chouette de l'avoir lu pour les cours !
    Perso, j'ai adoré ce roman. Je l'ai trouvé drôle, actuel, parfois surprenant ou émouvant. Vraiment une lecture qui m'avait beaucoup plu ! Après, je comprends que le style de Clémentine Beauvais ne plaise pas à tout le monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement, ça change des classiques qu'on doit lire ;).
      Oui, c'est exactement cela qui m'a plus dans le roman !

      Supprimer
  3. C'est génial d'avoir ce genre de romans à lire pour les cours !
    J'en garde un très bon souvenir, j'avais adoré cette lecture ♥ Contente que tu aies aimé également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très rafraichissant :) !
      J'ai l'impression que la majorité ont plutôt bien appréciée, contente de voir que tu en fais partie ;)

      Supprimer