#PLIB2019 - Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy

10 septembre 2019

0 Petits mots

Salut, salut ! 

Je continu mes articles dédiés au finalistes du plib 2019. Aujourd'hui, nous allons parler du roman Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy. J'ai eu énormément de mal à mettre des mots sur mon ressentie face à cette lecture, j'espère avoir été assez claire et concise. 



ÉDITIONS : Edition du chat noir (#ISBN9782375680897)

PAGES : 368

GENRES : Roman, Fantastique

DATE DE PARUTION : 2018

Résumé de l'éditeur : 

La dame en noir vivait seule dans son château. Elle ne pouvait pas mourir. De tout ce temps qu’elle avait, elle ne faisait rien. Et puis un jour, elle trouva sur son chemin le garçon aux cheveux blancs.
Elle l’enleva.
Elle voulait vivre une histoire. Une histoire d’amour et de nuit qui traverserait les siècles.
 

Ce roman est vraiment très étrange. Je ne sais toujours pas si j'ai apprécié cette lecture, ou si elle s’égare trop de ma zone de confort. En effet, si ce n’était pas pour le Plib, ce roman n'aurait, sans doutes, jamais atterrit dans mes mains.

Dans comment le dire à la nuit, on suit plusieurs personnages : Rachel, Egmont, Parascève, Carolina... Ce point-là, ne m'a pas vraiment dérangé. Bien au contraire, c'était très intéressant de voir leurs chemins respectifs se croiser. Néanmoins, le gros problème que j'ai rencontré, c’est mon absence d’attachement envers les personnages. J’ai été complètement hermétique face à leurs histoires, et pourtant ils leur arrivent parfois des choses horribles.

L’ambiance est très particulière. Elle est sombre. Triste. Mélancolique. La plume de l’auteur nous transmet très bien cela. Elle est complexe, l’écriture de Vicent Tassy. J’ai eu l’impression en lisant son roman qu’il accordait beaucoup d’importance à ces tournures de phrases. Les personnages sont assez tourmentés, à leurs images, leurs pensées sont elles-mêmes chamboulées, et ressassent souvent les mêmes idées.

La thématique de la nuit est omniprésente dans le roman. C’est l’une des choses les plus réussies à mon avis. Comme je l’ai dit plus haut, l’ambiance est très particulière. De même, pour l'univers fantastique qui est finalement très restreint. Je ne vais pas vous dire quelle créature on rencontre, mais dès les premières lignes, on s'en rend très vite compte. Je ne pense pas que l'auteur ait voulu le cacher puisqu'il nous fournit énormément d'indices.

Je ne parle souvent que très peu des romances présentes dans les livres que je lis (sauf si c'est un livre du genre, mais c'est très rire que j'en lise). Comment le dire à la nuit représente plusieurs histoires d'amour, et aucune d'elles ne m'a particulièrement intéressé. Le hic, c'est qu'elles sont au cœur de l'histoire.

Au final, je pense que l'auteur a su créer une ambiance très sombre. Si bien, que j'avais parfois hâte de sortir de cette obscurité. Mais paradoxalement, c'est ce que j'ai trouvé le plus intéressant dans ce récit. L'histoire des personnages en elle-même ne m'a pas particulièrement emporté. Malgré l'originalité, je trouve que le récit révèle trop rapidement ses mystères.


Les mots clefs : 

Fantastique – Nuit – Obscurité – Mélancolie – Tristesse – Amour...  

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article. Si tu as lu ce roman, partages-tu mon avis ? J'ai l'impression d'être la seule à ne pas être sous le charme de ce roman !
A très bientôt, pour un nouvel article :).

Petits mots :

Un commentaire fait toujours son petit effet ;) merci d'avance si tu laisses une trace de ton passage.