MES DERNIERS ARTICLES

#PLIB2019 | Le bois-sans-songe de Laetitia Arnould et La Bête du Bois perdu de Nina Gorlier

26 janvier 2019

10 Petits mots

Bonjour lecteurs,

Je n'ai pas été très actives ces deux dernières semaines à cause de mes partiels. J'ai pris pas mal de retard dans mes articles, j'espère pouvoir toujours aussi bien vous donnez mes avis même si mes lectures dates de plusieurs semaines. (petite mise à jour : je devais publier cet article depuis la semaine dernière, mais la reprise des cours semblent avoir eu raison de moi...)

Aujourd'hui, je souhaite vous parler de deux livres que j'ai lus dans le cadre du PLIB, un prix littéraire dont je vous ai déjà parlé sur Instagram. Pour ceux qui désirent en savoir plus, je vous renvoie au site officiel. Cette année, je suis l'une des 161 jury. Avant d'aller plus loin, je souhaite remercier les éditions Magic Mirror et les deux auteures pour nous avoir permis de lire ces livres.

 
 

- Résumé -

« Il est des larmes qui ne sèchent pas. Il est des blessures qui restent ouvertes. Il est des êtres qui les surmontent quand d'autres finissent par sombrer. Princesse héritière de Modighjem, Liv se retrouve isolée, prisonnière de son pays désormais morne, séparée du reste du monde par un bois infranchissable, né le soir de la malédiction. »

#ISBN:9791097222086  - Magic Mirror -


Je n'ai pas encore lu le conte original, je ne peux donc pas vous parler des liens entre les deux. Néanmoins, j'avais bien en tête la version de Disney, j'étais donc curieuse de voir ce que nous réservait celle de Laetitia Arnould.

Nous suivons dans ce roman deux personnages. D'un côté Liv princesse de Modighjem et de l'autre Lennart, le "méchant" de l'histoire.

J'ai bien aimé Lennart. Il possède une noirceur en lui, mais n'est pas foncièrement mauvais. Au fil des pages, on réussie à comprendre un peu plus le personnage. Néanmoins, je trouve que l'histoire d'amour dont il sera l'un des protagonistes, n'est pas assez subtile vis-à-vis de son caractère.

En ce qui concerne Liv, c'est un peu plus compliqué. J'apprécie sa répartie, mais je l'ai trouvé assez naïf et plutôt têtue. Il y a certaines choses qui m'ont plus chez elle, comme d'autres qui m'ont parfois fait lever les yeux au ciel.

Malgré cela, j'ai passé un bon moment en lisant ce livre. J'ai aimé l'univers avec la malédiction et le bois-sans-songe si particulier. J'ai également apprécié en découvrir plus sur les protagonistes. Je pense que vous pourriez l'aimer si vous appréciez les réécritures de contes Young Adult.



- Quatrième de couverture - 


« Sait-elle qu’elle vient de poser le pied au cœur d’un labyrinthe inextricable fait de roses dorées, de contes oubliés et d’illusions démentes ? Les rêves et les cauchemars, les histoires et les réalités se mélangent dans ce bois perdu où les reines mangent les cœurs des jeunes filles et où les princes cachent des monstres …
Depuis qu’elle a décimé sa famille, Sybil n’a qu’une obsession : tuer la Bête et trouver enfin la quiétude dans la vengeance. Moins coquette que ses sœurs, moins prompte à se marier que les autres filles de son âge, la belle, éprise de liberté, préfère s’exercer aux arts de la chasse et manie l’arbalète avec courage. Retenue au village par l’amour qu’elle porte à son père défaillant, elle finit par répondre à l’appel obsédant de la forêt le jour où la Bête frappe de nouveau. »

#ISBN:9791097222062 - Magic Mirror -


Au départ, je pensais qu'il s'agit d'une réécriture du conte de la Belle et la Bête. Sur le papier c'est effectivement le cas, mais en réalité, on retrouve des références à énormément de conte dans ce roman.

Le personnage partait déjà avec un point positif, son prénom Sybil me faisait penser à Harry Potter (c'était un peu compliqué d'ailleurs de ne pas l'imaginer autrement qu'avec de grosse lunette...). Plus sérieusement, j'ai beaucoup aimé ce personnage pour son courage, son intelligence et sa détermination. Elle en a réellement bavé tout au long du roman.

J'ai adoré l'atmosphère du livre, très sombre et angoissante. Tout cela est parfaitement retranscrit par la plume de l'autrice. De même pour les sentiments des personnages. Malgré l'utilisation de la troisième personne, la plume nous transmets très bien ce qu'ils peuvent ressentir. Elle m'a paru poétique, si bien que l'atmosphère était retranscrite aussi bien par les mots, que par le rythme du texte.

Comme dit plus haut, il s'agit d'une réécriture de la Belle et la Bête qui s'éloigne pas mal du conte original (je ne l'ai pas encore lu, mais j'en ai une vague idée). On retrouve une bête très féroce qui terrorise tout le monde, mais celle-ci est bien plus complexe.

Le bois est la pièce centrale de l'intrigue, l'auteure joue avec les illusions. Tout comme Sybil, nous sommes perpétuellement en train de douter. L'autrice choisit minutieusement ses révélations (si bien que certaines nous sont données avant même que les personnages le sachent) afin que la tension reste bien présente, tout en faisant avancé l'histoire. Il s'agit un peu d'un puzzle qu'on tente d'assembler.


Je suis très contente d'avoir pu découvrir la maison d'édition Magic Mirror. Est-ce que l'un de ces deux titres vous tente ? Merci d'avoir lu cet article :)

10 commentaires:

  1. Les couvertures sont sublimes !
    Cela donne très envie de découvrir ces deux livres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elles sont magnifiques *_* ! J'espère que tu te laisseras tenter ;)

      Supprimer
  2. Contente que mon roman t'aie plu ! :)
    Pour la petite histoire, Sybil doit son nom aux sybilles, ces femmes de l'Antiquité capables de voir l'avenir. C'est un petit clin d’œil par rapport aux rêves qu'elle fait au cours du roman.
    J.K Rowling a sûrement eu la même inspiration pour le professeur Trelawney :)
    Je suis ravie de voir ton avis sur le Bois sans songe. Perso, j'ai eu un véritable coup de coeur pour Lennart ��
    Encore merci pour cet article ! Je te souhaite de bonnes lectures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est une excellente idée, et effectivement J.K. Rowling a sans doute nommer ainsi le professeur Trelawney pour cela :) !
      C'est vrai que Lennart est un très bon personnage ;) !
      Mais de rien, merci, bonne lecture à toi également !

      Supprimer
  3. Même si ce n'est pas trop mon genre, j'adoreeeee les couvertures :D

    RépondreSupprimer
  4. Ouiii je fait partie du PLIB aussiiii !
    Je n'ai pas lu ces romans par contre ^^ Du coup je suis contente d'avoir ton avis ! =D
    Je me dis que, si j'ai le temps, je me tournerai peut être plus vers La Bête du Bois sans Songe ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha je suis sûr que tu as lu bien plus de livre sélectionnée que moi ^^ !

      Si tu te lances, j'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer
  5. Ils ont l'air vraiment sympas ces 2 livres, ils me tentent bien :D
    Je ne connais pas du tout cette maison d'édition, et j'adore les couvertures *-*

    RépondreSupprimer
  6. Les romans de cette maison d'édition me font clairement de l'oeil adorant les réécritures de conte !! Le deuxième livre que tu présentes me tente particulièrement^^

    RépondreSupprimer