Chronique : Dom Juan - Minaland

22 avril 2015

Chronique : Dom Juan







Auteur : Molière
Prix : 1.55 €
Édition : Pocket
Collection : Pocket classique petit prix
Moyenne Livraddict : 14/20
Moyenne Goodreads : 3.67/5

Le mot de l'éditeur : (pris sur site de la Fnac)
Comme Le Tartuffe un an plus tôt, en 1664, Dom Juan déchaîne le scandale et soulève les passions. Molière a déjà ridiculisé la société de son temps, précieux, marquis, médecins, dévots. Le personnage légendaire de Dom Juan, figure exemplaire de l’impiété et de l’athéisme, lui offre un sujet plus dangereux encore. Ce grand seigneur et méchant homme est le diable en personne. Il blasphème, méprise ses créanciers, écrase tout de sa morgue d’aristocrate. Il étincelle d’esprit et de méchanceté. Il séduit mille femmes, nobles ou paysannes, pour les humilier et les jeter après usage. À ses côtés, son valet, l’éternel Sganarelle, est terrorisé par son insolence, son aisance, son cynisme.
Aujourd’hui encore, Don Juan fait peur. C’est le génie et le miracle de Molière, dont la voix s’élève chaque soir, dans tous les théâtres du monde, pour nous faire rire et frémir.

 Mon avis : 

Dom Juan est une petit pièce de théâtre qui compte un peu plus de 100 pages. Le pourquoi j'ai lu ce livre est très simple, cette année je passe le BAC de français. Dans mon corpus, il se trouve que j'ai un passage de cette pièce, mais il s'agit de la deuxième scéne. Du coup, ma prof ne nous a pas spoiler et j'étais assez curieuse de connaître l'histoire. C'est pourquoi j'ai dépensé 1.55 € pour cet petit bouquin.

Nous suivons donc Dom Juan qui est un véritable séducteur. Il c'est pourtant récemment marié avec Elvire. Mais la fuit avec comme compagnon son fidèle Sganarelle (son valet). Durant cette petite pièce, nous le suivrons durant sa fuite. Il y fera de drôle de rencontre...

Cette pièce est je dois dire un des premier classique à m'avoir captivé. Il y a plusieurs chose qui mon plus. Notamment les sujets évoqués. Comme l'hypocrisie ou la foi du croyant. Dom Juan est en quelque sorte le personnage qui quitte le " droit chemin ", il est hypocrite et égoïste. Il pense qu'il peut faire ce qu'il veut sans se soucier du mal qu'il fait au autre (en partir par rapport aux femme). Il c'est marié mais fuit et part de nouveaux conquérir les cœur d'autre dames.  Et nous avons Sganarelle, le valet, "L'ange gardien" qui essaye t'en bien que mal de sauver son maître. Il le mes plusieur fois en garde que son comportement le mèneras à se perte. La fin de la pièce nous montre s'il a réussi ou non à le sauver. 

Il y a une petite touche de fantastique, qui m'a bien plus. Et quelque fois de l'humour. De plus, le bouquin est assez court, il se lis très vite et je dois dire que c'est plutôt cool de ne pas rester trois ans sur un classique. J'ai apprécié la moral qui se dégagé de cette pièce, sur le fait de se servir des autres par exemple ou d'être hypocrite.

En bref, cette petit pièce m'a beaucoup plus. Je voie que des points positifs, sauf évidemment Dom Juan, qui est un personnage odieux !

Ma note : 4.5/5




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire